Reconfinement : la CPME s’inquiète et réclame de l’anticipation

Si en temps ordinaire, les soldes sont une période importante pour les commerçants, cette année pour nombre d’entre eux, ils sont vitaux. Les interrompre brutalement empêcherait l’écoulement des stocks et la reconstitution de trésorerie.  

« De plus, s’inquiète Sébastien MIGNOT – président en charge du Commerce à la CPME 71, refaire à nouveau une distinction entre ceux qui sont considérés comme "essentiels" et les autres, serait particulièrement mal vécu par nos indépendants qui ne ménagent pas leur peine pour continuer à maintenir leur activité.

Il faut également souligner que, selon une enquête de notre Organisation, 49% des dirigeants estiment que leur entreprise n’est pas prête à supporter un troisième confinement ». 

« Si celui-ci était malgré tout inévitable aux yeux du gouvernement, il conviendrait cette fois-ci, réclame-t-il de concert avec le Président Thierry BUATOIS, d’anticiper pour que les entreprises puissent s’y préparer. De surcroît, il serait indispensable de renforcer les dispositifs de soutien et d’indemnisation des entreprises, alors que près de 100 000 d’entre elles estiment déjà ne pas être en mesure de rembourser le prêt garanti par l’Etat (PGE).

Il le serait tout autant, précisent-ils, concernant la prolongation de l’activité partielle pour les entreprises non imputées par des fermetures administratives, également en grande difficulté ».   

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche