CORONAVIRUS : après une légère inflexion, le nombre de décès fluctue toujours sur un plateau élevé en Bourgogne-Franche Comté

Selon l'INSEE, en Bourgogne-Franche-Comté, les décès semblent repartir à la hausse. Depuis le 1er septembre, la mortalité dans la région est supérieure de 28% à celle de 2019 avec une hausse marquée en Haute-Saône, en Saône-et-Loire et dans le Jura.

Entre le 1er septembre 2020 et le 25 janvier 2021, la Bourgogne-Franche-Comté a enregistré 15 417 décès, soit 28 % de plus qu'un an auparavant sur la même période. Elle est la deuxième région, après Auvergne-Rhône-Alpes, où cette surmortalité est la plus élevée. Depuis 2 mois, le nombre de décès oscille autour des 120 décès quotidiens. Toutefois, durant la 2ème et 3ème semaine de janvier, une courte inflexion de la courbe est observée. Mais les décès semblent repartir à la hausse et pourraient revenir à des niveaux équivalent à ceux en décembre.

Lors de cette deuxième vague, la Haute-Saône est le département qui enregistre la plus forte progression des décès depuis le 1er septembre par rapport à 2019 (+ 39 %) suivi de la Saône-et-Loire (+ 34 %) et du Jura (+ 32 %), qui surpasse désormais la Côte-d'Or.

 



Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche