CARICATURE DU COMMISSAIRE DE CHALON - L'affaire est close

Une quarantaine de personnes était présente ce vendredi matin sur les marches du Palais de justice.

Une quarantaine de personnes est rassemblée sur les marches du palais de justice de Chalon sur Saône. On remarque une banderole signée des gilets jaunes de Besançon, "On est là", en soutien à l'une des leurs, convoquée devant le tribunal correctionnel ce vendredi 19 février 2021 pour avoir partagé, le 1er mars 2020 sur Facebook un dessin caricatural du commissaire de police de Chalon.

"Injure publique envers un dépositaire de l'autorité publique par voie électronique" : les liens de la prévention sont tombés dès l'ouverture de l'audience. Maître Chagué-Gerbay (barreau de Dijon) avait pris des conclusions de nullité, sur la question de la prescription. Pour ce type de délit, le délai est de 3 mois. La prévenue avait reçu d'emblée une convocation devant le tribunal pour le 19 février. Il aurait fallu une première audience relais en août et manifester régulièrement la volonté de poursuivre, jusqu'à l'audience d'aujourd'hui. 
L'avocate de la prévenue ressent "une certaine frustration à ne pas avoir débattu sur le fond des principes essentiels que nous pouvions aborder".
Dehors on crie "Relaxe!", la principale intéressée, une jeune femme âgée de 26 ans, sort expliquer qu'en réalité le jugement n'a pas eu lieu. L' affaire est close.
 
FSA

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche