Le Spectacle  ̏Renversante˝ de l’Espace des Arts s’invite chez les CM2 de l’école de Cruzille de Châtenoy-le-Royal. 

Humour et dérision autour du sexisme, de la suprématie masculine et des clichés sur les femmes.

C’était un après-midi spectacle suivi d’un débat pour les enfants de CM2 de l’école de Cruzille avec  ̏Renversante˝ joué par l’actrice et metteuse en scène Léna Bréban et le comédien Antoine Prud’homme de la Boussinière.  Issus du conservatoire national supérieur de Paris, les deux comédiens présentent ce spectacle, tiré du livre  ̏Renversante˝ de  Florence Hinckel, dans les écoles primaires du Grand Chalon et certainement dans de nombreux collèges de Saône et Loire si les dispositions le permettent, le département ayant acheté le spectacle. 

Sébastien Martin président du Grand Chalon, Vincent Bergeret maire de la commune et Isabelle Haubensack adjointe aux affaires culturelles, Nicolas Royer directeur de l’Espace des Arts, étaient présents au côté d’Alain Ozanon directeur de l’école de Cruzille pour cette première représentation après les vacances scolaires d’hiver.

Le spectacle présente un monde où règne la domination féminine. Tout est féminin, le nom des rues, le nom des établissements scolaires, les femmes dirigent et sont partout à des postes importants. Deux faux jumeaux Léa et Tom s’interrogent sur cette société. Le petit Tom tout vêtu de rose doit faire attention à ne pas avoir une tenue indécente, il n’est pas normal pour lui d’avoir un ballon bleu même s’il aime le bleu, le bleu étant réservé aux filles, il devra s’occuper des enfants de la maison quand il en aura, il sera toujours un subalterne dans ce monde à domination féminine. En fait, pourquoi le féminin l’emporte sur le masculin ? Léna joue à merveille différents rôles, celui du père qui est résigné, de la directrice d’école qui rappelle à l’ordre Tom sur sa tenue vestimentaire ou de Léa.

Ce spectacle décrie très bien les a priori bien définis de ce qu’est une femme ou un homme. Pour renforcer l’aspect dérisoire du système, des projections de publicités montrent l’inégalité entre les hommes et les femmes (exemple pour la promotion d’une voiture un homme est montré en petite tenue pour attirer l’œil de l’acheteuse potentielle). Le spectacle terminé, un débat entre les acteurs et les enfants s’est engagé pour recueillir leurs impressions, ce qu’ils ont retenu, ce qui les a marqués le plus. 

Renversante, un vrai spectacle qui semble de prime abord plein de légèreté, d’humour et de dérision mais qui reflète en fait un mal profond de notre société.  Un mal qui depuis des décennies dérange et relaie la femme au second plan. Un mal rempli de stéréotypage, de sexisme où l’homme s’impose et la femme a encore beaucoup de mal à accéder à certaines professions et à faire valoir ses compétences et ses qualités.

La présentation de ce spectacle n’a d’autre but que celui de sensibiliser les jeunes sur toutes ces idées reçues et les ouvrir vers d’autres façons de construire le monde de demain où l’égalité, la parité ne seront pas que de vains mots.

 

            C.Cléaux

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche