Pour Cultivons Chalon, "Gilles PLATRET use d’effets d’annonces purement démagogiques au mépris de toute concertation avec les propres membres de son conseil municipal !"

Communiqué de Cultivons Chalon

"Des jeux ! Et le pain?
Énième coup d'éclat du Maire de Chalon avec le maintien de la fête foraine malgré les interdictions nationales...
« L’État prendra ses responsabilités. J’ai pris les miennes et les forains également » et d’enchérir « Nous estimons que ces conditions sanitaires sont désormais réunies ».
Par ces quelques mots, Gilles PLATRET, le grand pourfendeur du respect des règles républicaines, a une nouvelle fois montré toute l’étendue de ses contradictions en bafouant la règle étatique qu’il juge, au mépris de la santé des chalonnaises et des chalonnais, infondée en autorisant la fête foraine à Chalon sur Saône !
Nos concitoyens ont effectivement besoin d'évasion et de loisirs. L'impact psychologique de la crise est réel.
Mais depuis un an, qu'a fait pour cela le Maire de Chalon? On ne peut dire qu'il s'en soit réellement préoccupé....Serait-ce là de fait un simple coup médiatique?
Bien évidemment que tout le monde souhaiterait profiter des joies de l’extérieur et de la fête… et Gilles PLATRET ne le sait que trop bien en prenant cette décision populaire qu’il sait parfaitement illégale…il ne peut pas l’ignorer !
Le Maire de Chalon sur Saône surfe sur la crise psychologique lourde actuellement subie par tous les français suite aux mesures de confinement et de couvre-feu dans le seul but de faire parler de lui avec un seul objectif : la campagne des régionales ! La quête de notoriété est sans borne.
Et les forains souhaitent- ils réellement risquer des amendes?
En parallèle quid du soutien social?
+ 1500 euros supplémentaire de budgets pour les aides sociales fournies par le CCAS depuis la crise...
Quid de l'aide aux associations, notamment sociales et caritatives?
Cela fait des mois que nous demandons un soutien à leur égard sans écoute de M. Platret. Elle semble être enfin en discussion avec 3 ou 4 associations nationales.
Qui de l’aide aux jeunes ? Aux étudiants ?
Et quid finalement de l’entendre se plaindre de l’absence de concertation de l’État dans certaines prises de décisions avec les élus locaux durant toute cette crise sanitaire, lorsque ce même Gilles PLATRET use d’effets d’annonces purement démagogiques au mépris de toute concertation avec les propres membres de son conseil municipal !
M. Platret s'insurge contre le gouvernement. C'est de coutume. Il n'en est pas à son 1er fait d'arme. Les ministres, s'ils ne lui plaisent pas, ils refusent de les recevoir.
Est digne d'un élu souhaitant occuper de plus hautes fonctions?
M..Platret s'offusque du manque de concertation...Lui qui ne connait pas ce mot et encore moins cet acte avec l'ensemble de ses élus...
Des jeux, pourquoi pas. Mais du pain s'il vous plaît. Et du respect.

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche