LA SAONE-ET-LOIRE, TERRE DE PATRIMOINE « Du calice à la locomotive, objets de Saône-et-Loire » 30 trésors révélés au grand public !

L’ouvrage « Du calice à la locomotive, objets de Saône-et-Loire », édité par les Editions Lieux-Dits de Lyon, a pur but la découverte (ou la redécouverte) pour beaucoup d’entre nous d’une partie d’un estimable trésor patrimonial.

Le patrimoine est l’expression de l’histoire d’une région, il représente l’identité d’un territoire. En Saône-et-Loire, le Conseil départemental présidé par André Accary,  contribue largement à la sauvegarde du patrimoine en y consacrant chaque année une partie de son budget et en étant le maître d’œuvre de la publication de multiples ouvrages consacrés à mieux faire connaître les richesses des divers territoires composant notre département. 

Si notre patrimoine départemental se compose de moult bâtiments tant civils que religieux, publics ou privés il est un domaine peut-être un peu moins connu et mérite une attention particulière celui des objets protégés au titre des Monuments historiques. Ces objets ils sont 2.130 à ce jour répertoriés. 

L’ouvrage « Du calice à la locomotive, objets de Saône-et-Loire », édité par les Editions Lieux-Dits de Lyon,  a pur but la découverte (ou la redécouverte) pour beaucoup d’entre nous d’une partie d’un estimable trésor patrimonial. Juliette Barbarin, Hélène Raoult, André Strasberg, conservateurs délégués des Antiquités et objets d’art en Saône-et-Loire et Michaël Vottero, conservateur des Monuments historiques à la DRAC Bourgogne-Franche-Comté ont unis leurs efforts pour la création de cet ouvrage placé sous la coordination d’Isabelle Vernus, conservatrice général du Patrimoine, directrice des Archives et du Patrimoine culturel du département de Saône-et-Loire avec le concours de la Région Bourgogne-Franche-Comté. 

Il a fallut sélectionné 30 objets parmi 2.130 c’est dire si la tâche a été ardue. Ces 30 objets représentent différentes époques et différentes « techniques » de créativité des artistes, artisans voire industriels locaux depuis la pirogue monoxyle de Gueugnon du IXième siècle à la locomotive 241P17 des usines Schneider du Creusot en 1950 en passant par le calice du XVIIème de Mercurey, de la crosse dite de Saint Loup du XIIème de Chalon, le piano de 1817 propriété privée de Change, l’orgue de tribune de 1629 de l’abbatiale de Tournus, etc. Ces objets entièrement restaurés sont l’objet d’une particulière attention de la Conservation Départementale des Antiquités et Objets d’Arts (CDAOA) placé sous la houlette d’Hélène Raoult, conservatrice déléguée. Cette publication se veut être un hommage au travail acharné et méticuleux d’André Strasberg, Conservateur des Antiquités et Objets d’Art (CAOA) de Saône-et-Loire depuis 1991.

Mercredi matin dernier, cet ouvrage a été présenté officiellement à la Presse du département par Hervé Reynaud, vice-président du conseil départemental chargé de la culture et du patrimoine et Isabelle Vernus, conservatrice générale du Patrimoine directrice des Archives et du Patrimoine culturel du Département de Saône-et-Loire ; Un ouvrage riche en illustrations et en textes ne pouvant qu’inciter le lecteur à approfondir ses connaissances et l’inciter à venir sur les lieux admirer les trésors de notre territoire. Ce livre est disponible dans toutes les bibliothèques du départements en partenariat avec la BDSL et en vente dans toutes les librairies de Saône-et-Loire certes mais aussi de France, Belgique, Suisse et Canada. Il peut-être commandé aux Editions Lieux-Dits à Lyon (www.lieuxdits.fr).

 

                                                                                                             Michel Chevalier

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche