Les Rock Cheerleaders de Chalon sur Saône toujours fidèles à l'entraînement malgré le contexte sanitaire

Les Rock cheerleaders maintiennent le cap malgré les interdictions touchant le monde du sport depuis plus d'un an.  Fin octobre, alors que le deuxième confinement était annoncé, les cheerleaders n'avaient plus le droit d'accéder aux gymnases pour s'entraîner. Qu'à cela ne tienne, les coachs se sont rapidement organisés pour organiser des entraînements "visios" aux heures habituelles de cours. Et ce n'est pas moins de quatre cours qui sont dispensés chaque semaine par les différents entraîneurs.
 
Garder une bonne condition physique 
"Le cheerleading est un sport d'équipe, composé en grande partie de portés et pyramides. Aussi, nous avons appris à nous adapter. Dans un premier temps, nous avons organisé nos entraînements virtuels autour du maintien de la condition physique. Puis en décembre, tous les cheerleaders ont appris la même chorégraphie sur le thème de Noël et une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux a été réalisée avec plus d'une cinquantaine de cheerleaders ! Depuis janvier, nous proposons différents ateliers avec les moyens du bord (mur, chaise, canapé, coussin...) pour apprendre des nouveaux éléments de tumbling (gymnastique au sol, autre partie importante du cheerleading), et tout cela en sécurité car notre supervision grâce à la visio !" explique Isabelle DRUHOT PERIGAULT, head coach.
 
Maintenir le lien
Les entraînements organisés chaque semaine ont un autre but : maintenir le lien entre les cheerleaders et leurs entraîneurs et le tout sans masque ! C'est un pur plaisir pour les coachs de voir les mines réjouies des cheerleaders qui s'amusent devant leur écran en dansant ou en effectuant de nouvelles prouesses techniques apprises seules chez elles. 
"Il est fréquent qu'en fin de visio, les cheerleaders les plus jeunes nous montrent des dessins qu'ils ont fait à l'école ou encore leur peluche préférée. Ce qu'elles aiment le plus, c'est nous faire découvrir leurs animaux de compagnie. On est bien au-delà de l'entraînement sportif, mais il est là tout l'intérêt des visios : être ensemble et partager.
 
Reprise des entraînements en présentiel
Depuis février, le Ministère des sports a autorisé la reprise des entraînements en extérieur uniquement. Loin de décourager les coachs et les cheerleaders, c'est en moyenne une trentaine de cheerleaders qui se réunissent à chaque entraînement. 
En cette période de vacances scolaires, les Rock cheerleaders ont organisé des sessions spéciales gymnastique au sol : les coachs ont recréé un gymnase complet grâce aux équipements gonflables dans lesquels le club avait investi il y a quelques années. Organisés par niveau, les entraînements ont accueilli plus de 30 cheerleaders sur deux jours. 
Bruno Rochette  et  Pierre Carlot, élus municipaux sont venus saluer le travail des coachs en cette période difficile. Ils ont souligné le caractère indispensable des associations qui continuent leur activité afin de maintenir le moral des adhérents.

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche