Le parc locatif de l'OPAC sur le Grand Chalon poursuit sa mue avec le soutien renforcé de l'intercommunalité

La convention signée ce jour entre le Grand Chalon et l'OPAC Saône et Loire permet de renforcer l'accompagnement financier du bailleur social dans sa course à l'adaptation de ses logements.

Cécile Montreuil, Directrice Générale de l'OPAC Saône et Loire et Sébastien Martin, Président du Grand Chalon, en présence de Dominique Lanoiselet, Présidente de l'OPAC, ont formalisé les contours du partenariat renforcé. Un partenariat qui permet d'augmenter la part de financement du Grand Chalon par appartement réaménagé. 

Au centre du dispositif, cette nécessité d'adapter sans cesse l'offre immobilière du bailleur alors que le Grand Chalon concentre à lui seul près d'un quart de l'ensemble du parc locatif de l'OPAC de Saône et Loire. Depuis des années, et notamment aux Aubépins, l'OPAC a entamé un vaste processus de reformulation de son offre immobilière à part des appartements vacants. Cécile Montreuil a rappelé toute l'importance de l'expertise qui a été menée en terme d'inventaire et des possibilités offertes afin de concentrer les travaux sur des immeubles spécifiques. 

Deux opérations sont menées par l'OPAC de Saône et Loire. Une première qui vise à l'adaptation de la taille des logements avec une participation renforcée du Grand Chalon à hauteur de 2900 euros par logement. Parallèlement, sur la question de l'adaptation des logements au vieillissement et surtout à la question du maintien à domicile, c'est une aide communautaire de l'ordre de 2000 euros par logement qui a été apportée. 

Des opérations sont particulièrement au coeur du dispositif, notamment à Bellevue (76 appartements)  à Chalon et une résidence pour personnes âgées à Gergy (23 appartements). Deux opérations qui visent spécifiquement la problématique de l'adaptation au vieillissement alors que celle des Aubépins qui touche à sa fin, visait la refonte de la typologie d'appartement proposé. Une manière de répondre aussi aux nouvelles envies d'habiter en appartement. 

Sébastien Martin a profité de l'opportunité pour rappeler "le besoin d'un OPAC investisseur sur le territoire et qui s'adapte sans cesse, lui permettant aussi de retrouver plus de compétitivité face à d'autres bailleurs". 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Pub UBFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche