DISTRIBUTEUR AUTOMATIQUE PIZZA à Mercurey - Les porteurs s'expliquent auprès d'info-chalon.com

Alors que la commune a entamé une démarche, qualifiant l'installation "d'illégale", info-chalon.com est allé du côté de Beaune, pour donner la parole à la famille Iacono, à l'origine de l'installation.

"Nous sommes surpris de cette situation et de la démarche de la mairie de Mercurey. Le distributeur a été installé en toute légalité sur un domaine privé avec un bail locatif le long de la RD 978, en changeant même le code couleur que vous trouvez à Beaune et à Chagny pour être plus en adéquation locale. Avant son installation, nous avons pris rendez-vous avec monsieur le maire afin de présenter notre projet... s'agissant de pouvoir répondre à une demande spécifique qui est celle d'offrir des repas en dehors des horaires de services, 24h24 et 7j/7. C'est un projet qui se veut complémentaire de l'offre existante et donne un nouveau service à la commune" concèdent Alberto Iacono et son associé Angelo Arcarisi.

Un mauvais procès de la malbouffe

"Les habitants de Mercurey ont d'ailleurs répondu présents dès l'installation de notre distributeur. Il propose des plats italiens, entrées, plats, desserts et des pizze toutes préparées avec un levain mère, des farines différentes mélangées et une pousse très longue. Nos produits sont frais, réalisés à partir de matières premières en provenance d'Italie et confectionnés dans notre laboratoire de Ladoix-Serrigny. La fraîcheur et les DLC sont contrôlées par un laboratoire AAC installé à Louhans. Tous nos invendus mais dont la date de consommation n'est pas atteinte sont donnés à la Croix Rouge de Beaune. Notre désir est de répondre aux attentes des habitants de la commune et certainement pas de provoquer un conflit. Nous restons à la disposition de M.Juillot afin de trouver une solution acceptable". 

Face aux accusations de la "cabane à pizza", les initiateurs du projet "A table" se veulent agacés et affichent leurs produits et leur savoir-faire reconnu depuis longtemps tant en Saône et Loire qu'en Côte d'Or. Les détracteurs du distributeur automatique "ne voient pas la démarche entreprise auprès d'autres restaurants" rajoute Alberto Iacono, qui souligne le premier partenariat qui va permettre à un restaurant indien de Beaune de promouvoir l'un de ses plats à travers le distributeur automatique. "Une démarche gagnant/gagnant" rajoute Angelo qui souligne toute l'importance du jeu collectif autour de la restauration et "que toutes les bonnes volontés sont appelées à participer. Il en faut pour tout le monde. En tant que commercial, j'ai été confronté ces derniers mois au grand néant en terme de restauration. Il faut concevoir que notre offre ne vient aucunement concurrencer une offre installée puisqu'elle vient répondre à des moments de la journée ou tout est fermé. On entend promouvoir d'autres restaurateurs qui pourront proposer ici ou là l'un de leurs plats à découvrir. Une recette signature permettant de générer une belle carte de visite auprès de futurs clients". 

"On n'est pas là pour semer la zizanie mais bien pour répondre à une évolution de la manière de consommer et pour répondre à un besoin."

"C'est un peu moi le coupable !"

A la barre, c'est Angelo Ianoco, le fils d'Alberto, qui assume la culpabilité, "je ne pensais pas que ça allait provoquer ça à Mercurey. C'est moi qui a proposé le village à mon père, après avoir suivi toutes mes études au CIFA Jean Lameloise. J'y étais encore semaine dernière. Pour moi, ça paraissait tellement naturel au regard de ce qu'on avait vécu". Avec son frère Léoluca, les deux frangins sont aux manettes de l'aventure des distributeurs et l'un est responsable du laboratoire de Ladoix-Serrigny et l'autre gère la production de pizze, arborant son titre de Champion de France des pizziaolos des moins de 18 ans. 

Laurent Guillaumé

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche