Retour des Musicaves le 30 juin, avec un format adapté au contexte sanitaire

Après l'annulation frustrante de 2020, l'équipe des Musicaves a décidé de prendre le risque de repartir en 2021, sous un format différent, qui n'empêchera toutefois pas de faire de belles rencontres musicales

 

Après avoir été contraint d'annuler la mort dans l'âme les Musicaves 2020, le Bureau de l'association a décidé de le maintenir en 2021.

Ce sera la 23ème édition de ce festival « AOC sans frontières », dont l'idée à germé en 1998, à l'occasion d'une dégustation qu'a faite Philippe Pérousset, son Président et fondateur, chez Guillemette et Xavier Besson.

Depuis, ce rendez-vous est devenu un incontournable sur la région chalonnaise, tout en restant fidèle à son ADN, basée sur la musique et la partie « bachique », comme la qualifie Philippe Pérousset.

 

A ce jour, pas de partie « bachique » :

Cette année, si la partie musicale promet de bons moments, il n'en sera pas de même pour le côté « bachique », qui est à ce jour supprimé, au vu des contraintes liées à la pandémie. Mais l'esprit ne sera quand même pas très loin...

L'équipe organisatrice a en effet choisi d'innover en offrant la possibilité aux spectateurs du concert du 30 juin, d’acheter un « »pack Tempo Vino”. composé d'une place de concert et d'une bouteille de Givry, appellation village ou 1er cru.

Et puis, comme le précise Sébastien Ragot, le maire givrotin, si le maintien de l'annulation de la partie festive devait malheureusement se confirmer, les spectateurs pourront toujours se rabattre sur les commerces givrotins, « qui bénéficieront tout l'été d'un dispositif exceptionnel d'extension de leurs terrasses. ».

Quoi qu'il en soit, l'association se préparera pour, le cas échéant, faire face à un assouplissement de la réglementation, qui permettrait de proposer nourriture et boissons aux participants...

 

Une programmation musicale sympathique et variée

Malgré les difficultés pour rentrer et sortir du territoire, le festival respectera sa caractéristique «sans frontières », en accueillant des groupes de tous horizons, musicaux mais aussi géographiques.

 7 concerts, dont le détail figure sur le site de l'association, sont programmés du mercredi 30 juin au samedi 3 juillet. Ils se dérouleront tous au Domaine Besson, car le festival a dû temporairement abandonner l'église de Poncey, qui est confrontée à des problèmes de structure, liés à la sécheresse que nous avons connue en 2020.

L'autre modification concerne leur déroulement, qui devra respecter les mesures de distanciation, que les organisateurs espèrent bien voir évoluer d'ici au 30 juin, jour qui devrait marquer la fin du confinement.

Mais si malheureusement rien ne changeait, la jauge de chaque spectacle sera limitée à 350 spectateurs par concert, lesquels devront rester assis, par groupe de 6 maximum, et porter le masque.

A ce propos, Philippe Pérousset invite les personnes qui s'intéressent aux Musicaves à s'inscrire à sa newsletter, ce qui leur permettra d'être systématiquement informées des éventuelles modifications d'organisation.

 

Un probable déficit côté financier, mais un réel besoin après plus d'un an de privation

Si le Bureau de l'association, qui est totalement bénévole, a souhaité maintenir cette édition, c'est qu'il a souhaité mettre fin à plus d'une année de frustrations, pour lui mais aussi pour tous les fidèles du festival.

Alors oui, Philippe Pérousset prévoit que, sauf évolution favorable des contraintes sanitaires, la réduction drastique du nombre de spectateurs et l'absence totale de la partie « bachique » générera immanquablement un déficit.

Mais il relativise en précisant que l'association dispose de réserves, qui lui permettront de l'absorber. Il tient aussi à saluer le soutien indéfectible de ses partenaires privés et publics ainsi que celui de la filière viticole, qui permettront d'amortir le choc.

 

Au final, ce seront donc 40 artistes, 18 techniciens et une vingtaine de bénévoles qui vont oeuvrer sous la houlette de François Eymard et Jean-François Guillemeau, pour satisfaire les spectateurs qui auront eu la chance d'avoir des places.

En tout cas, Philippe Pérousset se réjouit d'avance pour cette « belle aventure, qui sera peut-être moins festive et plus compliquée à organiser que les autres, mais qui permettra enfin au public d'assister à de vrais concerts, bien vivants ! ».

 

 

En pratique :

Ouverture des réservations le 30 mai sur www.festival-les-musicaves.fr

 

 

 

 

 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche