La commande publique dopée sur ce premier trimestre 2021 selon le baromètre de l'Association des Intercommunalités de France

Les données du Baromètre de la commande publique mis en place par l’AdCF – Intercommunalités de France et la Banque des Territoires avec le concours de la société Vecteur Plus, confirment un mouvement net de reprise au premier trimestre 2021.

Le volume d’achats de la commande publique nationale retrouve ainsi un niveau proche des premiers trimestres des années 2018 et 2019. La progression de +26 % du premier trimestre (par rapport au premier trimestre 2020) peut faire espérer un redressement très net sur l’année 2021 et le retour à la dynamique qui était constatée en 2019, avant le surgissement de la crise sanitaire.

Tout en se félicitant de cette reprise, l’AdCF constate l’effet combiné de plusieurs facteurs : le rattrapage d’une commande publique jusque-là différée, le lancement des projets de début de mandat et l’effet d’impulsion des mesures du plan de relance.

Le rôle prépondérant des collectivités

Le rôle des collectivités territoriales dans cette reprise est essentiel : au 1er trimestre 2021, 63 % des achats (en valeur) reposent sur elles, soit 5 points de plus par rapport à leur poids relatif au cours du dernier mandat.

L’effet « rebond » du premier trimestre 2021 concerne tous les niveaux de collectivités. Il est important pour les régions et départements dans leur dernière année de mandat mais il est aussi manifeste en ce qui concerne le bloc communes-intercommunalités qui pèse à lui seul près de la moitié des achats publics.

Avec une progression de 34 % par rapport à la même période en 2021, les intercommunalités jouent un rôle d’entrainement majeur et reviennent quasiment à leur niveau d’avant-crise. Le rebond de la commande publique des communes est également très significatif (+ 29 %) même s’il ne permet pas encore de revenir au niveau de 2019, l’année 2020 ayant été marquée par un recul très prononcé sous le double effet des élections municipales et des confinements.

De toute évidence, la reconduction de la « clause de sauvegarde » des finances locales pour 2021 conforte le mouvement de relance dans de nombreux territoires et sécurise les collectivités les plus impactées par la crise.

Nature de la commande publique : les travaux neufs et de rénovation en fort rebond

Les travaux neufs et plus encore les travaux de rénovation tirent en avant cette reprise avec un volume d’achats de 7,37 milliards d’euros au premier trimestre 2021, contre 4,93 milliards d’euros au premier trimestre 2020 et 7,08 milliards d’euros au premier trimestre 2019. Le secteur des services continue d’occuper une place importante dans la commande publique (7,1 milliards d’euros au T1 de 2021) et poursuit sa forte progression constatée au cours de la dernière décennie.

Les bâtiments publics restent la destination principale, en volume budgétaire, de la commande publique, mais les progressions les plus fortes enregistrées au premier trimestre concernent les secteurs des mobilités (transports, voirie), de l’environnement (eau, assainissement, gestion des déchets, énergie…) et de l‘éducation (crèches, écoles, collèges, lycées).

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche