Les comédiens de 'Que tout s'enflamme, nous attendrons' brûlent les planches

On nous avait promis une pièce "Entre cirque métaphysique et théâtre barré", pari tenu ! Les spectateurs de l'Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône ont vécu 1H50 de pur bonheur avec cette farce dramatique conçue, écrite et mise en scène par Aline Reviriaud.

Cette pièce remarquable s'inspirant du chef d'œuvre de Luis Bunuel, Le Charme discret de la bourgeoisie ( mais on y retrouve aussi du Godard) met en scène des personnages en crise et qui s'opposent : les uns veulent dominer, manipuler, les autres doivent-ils se soumettre ?
 
Interrogeant les rapports entre les êtres, diverses émotions traversent le spectateur que nous sommes : notre visage peut s'empourprer de colère, on finit par s'attendrir pour des personnages que l'on avait pourtant commencé par ne pas apprécier, on rit beaucoup, car là s'invite également le burlesque, on grince des dents, on jette un regard malicieux et complice à son voisin de fauteuil : ce théâtre réunit et éveille les consciences. En cela, Aline Reviriaud frappe fort.
 
Changeant les angles et les points de vue, cette pièce est ponctuée d'insertions musicales (chansons et musiques en live, beatbox par Touski (musicien, compositeur mais également acteur pour ce projet)), d'extraits de textes et de citations mais aussi de figures aériennes. Ainsi, théâtre, musique et cirque se côtoient tout comme les références à l'art, la littérature, la sociologie et la philosophie. On y parle aussi de crise sociale, de crise écologique ; un travail nourri qui fait que l'attention du spectateur est sans cesse renouvelée, bousculée.
 
Les comédiens sont talentueux : Justine Bernarchon, Julien Bréda, Léa Perret et Gonzague Van Bervesselès ; certains jouent avec ravissement plusieurs personnages. En résumé, Que tout s'enflamme, nous attendons, offre une écriture barrée mais profonde, une esthétique travaillée qui rappelle au public les spectacles La Dévorée ou encore Oraison de la Cie Rasposo avec laquelle Aline Reviriaud a collaboré artistiquement sur ces deux créations.
 
Réalisée par la Cie Dijonnaise IDEM Collectif, coproduite, entre autres, par l'Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône, la pièce Que tout s'enflamme, nous attendrons a été programmée les 1 et 2 juin. 
 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche