Chalon-sur-Saône rend hommage aux Morts pour la France en Indochine

La journée nationale d'hommage aux Morts pour la France en Indochine s'est déroulée, ce mardi 8 juin 2021, à Renne, devant la stèle érigée à Saint-Jean-des-Vignes. Plus de détails avec Info Chalon.

Ce mardi 8 juin, à 18 heures 30, une cérémonie commémorative de la Journée nationale d'hommage aux Morts pour la France en Indochine s'est tenue à Chalon-sur-Saône.


Dans l'Allée de Saint-Jean-des-Vignes, devant la stèle érigée en hommage aux combattants de Saône-et-Loire Morts pour la France en Extrême-Orient, Indochine et Corée, elle visait à commémorer les soldats français tués au combat entre 1945 et 1954.


Avec peu de public en raison de la situation sanitaire — mis à part des bambins du quartier venus de leur propre chef —, quelques anciens combattants de la Guerre d'Indochine, quatorze porte-drapeaux, des membres des autorités en uniforme ainsi que des responsables d’associations patriotiques du département étaient présents.


La cérémonie s'est déroulée en présence de l'ingénieur en chef de 1ère classe, Sylvain Hilairet, chef de corps de la BPIA Caserne Carnot et commandant de la Place d'Armes de Chalon-sur-Saône, de Jean-Vianney Guigue, conseiller départemental, représentant le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire, André Accary, de Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, d'Olivier Tainturier, sous-préfet de l'arrondissement de Chalon-sur-Saône, et Pascal Boulling, conseiller communautaire délégué à l'administration générale, aux Gens du Voyage et à l'aérodrome et au CISPD, représentant Sébastien Martin, président du Grand Chalon.


Tour à tour, Paul Dressler, trésorier du comité local de la Société des Membres de la Légion d'Honneur, le maire et le sous-préfet qui a fait lecture du message de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants, ont pris la parole.


Après ces mots empreints de solennité, les représentants des associations, des autorités civiles et militaires ont déposé des gerbes de fleurs au pied du monument avant la sonnerie aux morts, la minute de silence, l'hymne nationale, le salut aux porte-drapeaux et l'honneur aux autorités.


Et, pour la petite anecdote, les enfants se sont non seulement admirablement tenus durant la cérémonie mais ont tenu à rendre hommage eux aussi aux combattants français tombés au champ d'honneur dans ces contrées lointaines qui portèrent le nom d'Indochine, saluant les porte-drapeaux sur leur passage.


Une petite note d'espoir en ces temps troublés...


Instituée en 2005 et correspondant au jour du transfert à la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette de la dépouille du Soldat inconnu d'Indochine, le 8 juin 198, cette journée du 8 juin sert à perpétuer le souvenir de ces combattants français, partout dans le pays.

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche