Saint-Rémy

L’Harmonie de Saint Rémy/les Charreaux en assemblée générale.

La séance de l’assemblée générale du jeudi 24 juin 2021 s’est déroulée en présence d’une trentaine de membres de l’association.

L’AG s’est tenue en présence d’une trentaine de musiciens, musiciennes et de quelques invités. Le président de l’Harmonie a commencé par remercier Monsieur Carlot représentant la municipalité de Chalon sur Saône, Fernand Renaud conseiller départemental dont c’était la dernière AG avant la retraite de conseiller départemental. Il a souligné que Fernand Renaud a toujours été présent durant ses nombreuses années de mandat et ce dès le début, pour soutenir l’Harmonie et surtout l’école de musique. Il a aussi remercié Daniel Coulon représentant le président de la Fédération musicale de Saône et Loire et Gérard Hochart ex président de l’Harmonie et de la Fédération musicale de S&L. L’assemblée présente espérait voir arriver en cours de séance un ou des représentants de la municipalité de la commune de Saint Rémy.

 Le secrétaire Gérard Boscher a présenté les rapports de la dernière assemblée et les quelques activités de cette année écoulée quelque peu singulière. Après approbation par l’assemblée présente de ce rapport d’activités de l’année 2020 qui a été marquée par un très faible nombre de prestations à cause du covid, 3 au lieu de 20 à 25, il s’en est suivi  la présentation des comptes de l’Harmonie et de l’école de musique par Francis Moriau trésorier de l’association depuis 37 ans. C’est un véritable record pour ce poste très difficile et indispensable au sein d’une association comme celle de l’Harmonie de St Rémy /les Charreaux qui emploie une cheffe rémunérée et dans son école de musique des  professeurs salariés. Il va sans dire que le budget de l’école de musique est le plus gros morceau des finances de l’association. Pour garantir un bon fonctionnement de l’école de musique, les subventions du département, du Grand Chalon, des villes de Chalon et de Saint Rémy sont là mais l’Harmonie n’est pas sans rester à ne rien faire, elle cherche par tous les moyens possibles à trouver des fonds (calendriers, concerts, défilés, tarifs adaptés pour les cours…). Ces comptes parfaitement bien tenus ont été vérifiés par Madame Montillot. Le président a fait remarquer que les salaires des professeurs avaient été maintenus pendant la covid et qu’ils s’étaient adaptés tant bien que mal pour donner des cours à distance (visio, téléphone, internet..) et que le bilan a permis de ne pas faire appel à la communauté via les aides de l’état. Les comptes ont été entérinés par les membres de l’Harmonie.

La parole fût donnée à Emilie et Denis Desbrières pour faire le bilan musical. Emilie, cheffe de l’orchestre, reprendra en septembre, quant à Denis, qui a remplacé la cheffe pendant son arrêt maternité, il a été déçu de n’avoir pas pu faire plus d’une répétition avant l’arrêt total par le confinement et la suite des évènements. En ce qui concerne l’école de musique de l’Harmonie les professeurs ont fait preuve de débrouille même si cela n’a pas forcément été concluant avec une difficulté majeure dans le contexte : la motivation, motivation qui est revenue avec la reprise en présentielle et la préparation de l’audition qui s’est déroulée au parc de St Rémy. Cette année, il y a quelques changements au niveau des professeurs.

Le président, à son tour, a pris la parole pour son rapport moral. Il a rappelé toutes les difficultés pour organiser les répétitions et les changements sans arrêt sur les annonces de la mairie sur la jauge de la salle de répétition. « Entre les arrêtés préfectoraux, la mairie et la fédération musicale il n’était pas facile de s’y retrouver, c’était une vraie bataille » expliquait Laurent Bonnin et de poursuivre sur ces mots : « tout d’abord un grand merci pour votre présence, merci aux élus, merci aux sponsors qui sont fidèles, merci à Daniel Coulon qui représente la fédé ce soir, merci aux parents d’élèves même s’ils ne sont pas là mais des élèves musiciennes sont présentes merci à vous, merci aux professeurs. Je rappelle que tout ça concerne l’année 2020 et que je retiendrai 2 dates en 2020 : la pluie d’étoiles du 2 février 2020 pour fêter les 10 ans des festives avec un hommage à notre cher Christian, un public nombreux, même trop, avec une myriade de chefs d’orchestre, des musiciens ravis de reprendre les meilleurs des festives…, et le 16 mars le début du confinement et l’arrêt total de nos activités…». Il a remercié Gérard Boscher pour le travail de secrétariat qui a décidé de céder sa place et Gérard Hochart ancien président qui fait don de sa clarinette à l’Harmonie. Il a passé la parole aux personnes représentant les diverses instances. 

Comme à chaque AG,  le président a fait appel à candidatures pour ceux et celles qui souhaiteraient rejoindre le bureau, certains postes étant vacants. Peu de personnes se sont portées candidates. Nous ne pouvions que noter l’absence de représentant de la municipalité de Saint Rémy à cette assemblée générale qui a été clôt par le doyen de l’harmonie. 

 

C.Cléaux