Givry

Premier bilan plus que satisfaisant pour la 23ème édition des Musicaves

Info-Chalon a rencontré Philippe Pérousset, Président des Musicaves, pour dresser un premier bilan de cette édition, pas comme les autres.

 

D'emblée, Philippe Pérousset nous avoue qu'il aurait volontiers signé pour ce bilan, en février, lorsque l'équipe de bénévoles, qui dirige ce festival, a pris la décision un peu folle de maintenir cette 23ème édition.

Il a déjà beaucoup apprécié la « vie de l'intérieur » avec les 40 bénévoles et les 18 techniciens, qui se connaissent tous très bien. Ils étaient, d'après Philippe Pérousset, « encore plus motivés que d'habitude », et rien n'a pu les arrêter, même pas une grosse pluie et une panne de courant, qui ont eu lieu 30 minutes avant le début du spectacle de samedi soir.

 

Du côté des concerts, il a apprécié « la simplicité et la générosité » des artistes présents, dont certains donnaient leur premier concert depuis plus d'un an.

Dans ce contexte, ils se sont « engagés à fonds ». Pour en profiter bien sûr, mais aussi, comme beaucoup l'ont dit, pour remercier les organisateurs d'avoir pris le risque fou d'organiser ce festival.

 

Reste le public, qui a répondu présent et qui, si l'on en croit ce que nous avons entendu à de nombreuses reprises, a manifestement apprécié de revivre des concerts, proposant des contenus très variés et une convivialité à nulle autre pareil.

A fortiori que la météo a globalement été de la partie, en programmant les épisodes pluvieux en dehors des concerts !

 

Il existe toutefois à ce jour une inconnue sur l'équilibre financier de cette édition, qui sera calculé dans les jours à venir.

D'un côté, les recettes ont été moins importantes qu'habituellement, suite au respect de la jauge de 2/3, avec laquelle il a fallu composer, et à l'ouverture très limitée du bar. Mais d'un autre côté, les dépenses ont été moins importantes, du fait de l'absence de groupes étrangers.

De toutes façons, il sera assurément meilleur que ce qui avait été projeté au départ... Et si besoin, le soutien indéfectible des partenaires habituels et les réserves accumulées au fil des ans permettront d'amortir un éventuel déficit.

 

Avant de fêter cette réussite comme il se doit, ce soir avec les bénévoles de l'association, Philippe Pérousset donne rendez-vous l'année prochaine pour la 24ème édition de ce « festival d'extra-terrestre pour des terrestres extra », comme l'a qualifié récemment un des bénévoles de l'association.