Côte chalonnnaise

Coup d'envoi des «Jeudis des climats 71» ce 8 juillet à Germolles

A l’occasion de la 9ème édition du festival "Le Mois des Climats", organisé par l'Association des Climats du vignoble de Bourgogne - Patrimoine mondial, Destination Saône & Loire s'associe avec 3 partenaires oenotouristiques afin de proposer une programmation aussi exceptionnelle qu’inédite, déjà coup de coeur du jury !

Le long de la Route71-Bourgogne du Sud, c’est un véritable parcours de découverte, au travers de 3 événements, qui fera voyager curieux et passionnés : "Les Jeudis des Climats 71, découvrez nos vins & châteaux".

3 conférences-dégustations se dérouleront sur les 3 premiers jeudis de juillet (8, 15 et 22) dans 3 châteaux prestigieux, tous Monuments Historiques : les châteaux de Germolles, Pierreclos et Balleure.

 

1er RDV : jeudi 8 juillet à 17h30, à Mellecey

Au Château de Germolles, un des fleurons du patrimoine historique de la Côte Chalonnaise, le propriétaire Matthieu Pinette accueille 3 présentations-dégustations autour du thème "Notoriété et Reconnaissance des Climats 71".

Animées par le journaliste Raoul SALAMA, elles mettront en exergue le remarquable réservoir de Climats de la Bourgogne du Sud. Guillaume GRILLON, membre du conseil scientifique des Climats de Bourgogne, Emmanuel NONAIN, guide conférencier et gérant d’Enoculture, et Bertrand DEVILLARD, du Château de Chamirey à Mercurey, apporteront leur éclairage sur la notion de "Climat" en Saône-et- Loire et plus particulièrement sur les Climats de la Côte Chalonnaise, en s'appuyant sur des exemples précis illustrés par des dégustations de 6 vins.

 

Infos pratiques

2H - limité à 50 pers. - tarif 5€/pers. Les participants se verront offrir un verre « Œnomoment » en souvenir. Pour s'inscrire, le règlement, ou tout autre renseignement, merci d'envoyer un mail à Charlotte L'HERMITTE, [email protected]

 

à propos du château de Germolles

Non loin de Chalon-sur-Saône, le Château de Germolles est à ce jour la résidence des ducs de Bourgogne la mieux conservée. L'édifice, autrefois offert par le duc de Bourgogne Philippe Le Hardi à son épouse Marguerite de Flandre, est aujourd'hui reconnu comme lieu singulier et novateur, témoignage d'une cour princière à la veille de la Renaissance.