INTEMPÉRIES : «De mémoire d'homme, cette crue-là, on ne l'avait jamais vue», déclare un agriculteur du val de Saône

«Il faudrait que Dijon et toutes les grandes métropoles gardent leur eau !» ont signalé certains agriculteurs, mettant en cause les conséquences de l'imperméabilisation des sols et demandant à faire évoluer la loi sur l'eau.