Chalon sur Saône

PASSE SANITAIRE - Appel à une mobilisation ce mercredi soir à Chalon sur Saône

Communiqué de presse

Appel à une veille citoyenne, mercredi 04 août 2021 Chalon/Saône, 20h, place de Beaune

ENSEMBLE,

POUR LA DEFENSE DES DROITS ET DES LIBERTES

CONTRE LE ‘PASSE’ DIT ‘SANITAIRE’

Solidaires 71 appelle les citoyens à se rassembler mercredi 04 août à Chalon sur Saône, à partir de 20h, place de Beaune.

La loi sur le ‘passe sanitaire’ adoptée dans la nuit du 25 juillet dernier détourne les questions sanitaires pour instaurer une société de contrôle, ce qui est extrêmement préoccupant.

Cette loi qui traduit les injonctions de M. Macron lors de son intervention télévisée du 12 juillet a provoqué spontanément des manifestations le 14 juillet, puis les 17, 24 et 31 juillet derniers partout dans le pays... Ainsi au cœur de l’été, en pleine période de congés, le nombre de manifestants a quasi doublé –selon les sources officielles- en 15 jours passant de 110 000 personnes à plus de 204 000 !

En Saône et Loire, des centaines de citoyen-nes ont battu le pavé à Montceau-les- Mines, Autun, Mâcon, Luzy.

Cette loi constitue, d’abord, une rupture du pacte républicain puisqu’elle fait l’impasse sur l’égalité des droits entre citoyens en instaurant une distinction entre les citoyens vaccinés et/ou testés et ceux qui ne le sont pas !

Or, l’égalité de droits est constitutive de notre histoire politique. Rappelons l’article 1 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen : Art. 1er. Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits.
De plus, comment justifier que ce ‘passe sanitaire’ conduise à :
- discriminer à l'embauche, de suspendre le salaire ou de licencier des sala- rié·e·s, en CDD ou précaires, parce qu’ils / elles ne sont pas vacciné·e·s ?
- instaurer un contrôle et une surveillance généralisés au moyen des télé- phones sur la population et de diviser la population entre vacciné·e·s et non vacciné·e·s ?
En même temps, le démantèlement de l’hôpital public continue avec la poursuite de
fermetures de lits et la dégradation des conditions de travail pour les personnels hospitaliers
avec des conditions d’accueil et de soins pour les patients souvent au bord de la rupture
notamment aux urgences...
 C’est pourquoi, alors que le Conseil constitutionnel va rendre son avis le 05
 août, Solidaires 71 donne rendez-vous lors d’une ‘veille citoyenne’ afin d’exiger
 ensemble :
-  le retrait de cette loi et de l'état d'urgence sanitaires,
-  le respect des droits et libertés fondamentales,
-  des moyens financiers et humains bien plus importants dans les hôpitaux pu-
blics et les Ehpad, l’abandon des lois et projets sur l’assurance chômage et les retraites.