Saône et Loire

"L'environnement, un enjeu majeur dans les collèges de Saône et Loire" rappelle Catherine Amiot, Vice-Présidente du conseil départemental

Les collèges de Saint Germain du Bois et de Saint-Marcel sont entrés dans la phase 1 du plan Eco-Collèges. Les explications d'info-chalon.com

Au début de l'été 2020, le Plan Environnement avait été acté en séance plénière du Conseil Départemental. On entre désormais dans le dure avec notamment le plan Eco-Collèges. Deux collèges de Saône et Loire vont faire l'objet d'une expérimentation hors norme avec de très lourds investissements à la clé. "Nous avons expertisé toutes les factures énergétiques depuis des années de chaque établissement de Saône et Loire et c'est à partir de là que nous avons déterminé notre plan d'action " confie Cartherine Amiot, Vice-Présidente en charge des questions environnementales, interrogée par info-chalon.com. 

Deux établissements, à savoir ceux du Bois des Dames à Saint Germain du Bois et Vivant Denon à Saint-Marcel ont retenu l'attention des services départementaux. Quasi 6 millions d'euros pour l'un et 8 millions pour l'autre ont été fléchés suite aux premiers diagnostics. 

A terme une restructuration complète

Etude pour la récupération et l'usage des eaux de pluie, restructuration complète, matériel hydro-économie, création de jardin de pluie, plantation d'arbres et arbustes, désimperméabilisation des surfaces, zéro plastiques... Tous les leviers sont activés pour préparer les établissements au futur, et surtout aux nouvelles conditions climatiques.

André Accary a profité de la rentrée pour faire une visite spécifique de  l'établissement de Saint-Germain du Bois avec notamment les questions de "l'agrandissement des surfaces des salles d'enseignement, l'extension des locaux de la demi-pension, la reconfiguration des locaux médico-sociaux, la créationde locaux de ménage, la création d'un foyer pour les élèves....". C'est une révolution complète qui s'annonce pour l'établissement Bressan qui accueille un peu moins de 400 élèves. "Une opération qui se réalisera en site occupé", c'est dire le chambardement annoncé. 

Sobriété, sobriété... c'est le mot d'ordre

Les deux établissements pilotes entreront en travaux en 2023 alors que les appels à projets des architectes et la consultation des entreprises va être lancée mais le mot d'ordre restera la "sobriété" tant en terme de consommation énergétique, de la consommation d'eau, de l'efficacité thermique, de la qualité de l'air et sanitaire des espaces et du recyclage des matériaux. 

C'est un plan global qui est voulu par le département et pas seulement dans les investissements. Du coup, il sera question de développer l'usage du vélo et des formes alternatives de déplacement, de l'approvisionnement en produits locaux issus d'une agriculture raisonnée, d'augmenter les espaces verts avec des plantes adaptées au changement climatique mais aussi de favoriser les éco-systèmes locaux.

Déjà 10 collèges labellisés E3D 

3 autres sont en cours de labellisation E3D. Un label porté avec l'Education Nationale qui récompense les établissements engagés dans une démarche de développement durable. D'ici les deux prochaines années, le département entend atteindre la labellisation pour tous les collèges de Saône et Loire. 

Laurent Guillaumé