Agglomération chalonnaise

Denis Cabut : une retraite, tout en palettes…

Denis Cabut : une retraite, tout en palettes…

Si on vous parle de Denis Cabut – alias le Den’s – vous penserez : boites de nuit (Le Kalimba, Le Pim’s), le bar Chez Louis, le pub Murphy’s. C’est que c’est une figure chalonnaise bien connue.

À 60 ans, Denis Cabut occupe bien sa retraite depuis bientôt 2 ans : fabriquer son mobilier avec des palettes.

La récup’ a le vent en poupe et on comprend pourquoi : « Ça a commencé avec le confinement, explique Denis. J’avais des projets dans mon jardin, mais le mobilier de jardin, c’est pas donné. Alors, comme j’avais du temps, je me suis dit Et si je le faisais moi-même ? J’ai vu des vidéos et je me suis lancé. »

Premières réalisations donc, le salon de jardin : table basse, banquette, fauteuil… Y’a plus qu’à s’installer avec les copains et profiter.

Mais comme le Covid, on dirait bien que le virus s’installe. Et pour glaner des idées, Internet n’est plus une jungle, mais un magasin d’idées inépuisable : « Je m’inspire de trucs que je vois sur Pinterest ou ailleurs. Je suis même abonné à la chaine Facebook de Dimitri Elledge, que je trouve génial. Il est menuisier et passionné de randonnée. Il fait ce qu’il veut avec les palettes. »

Et si Denis n’a pas d’inspiration ou de besoins particuliers, ses filles Lou (11 ans) et Lauren (27 ans) ne manquent pas d’envies, elles. Alors l’utilité cède la place à la créativité et la déco : lampe, horloge, tête de lit et compagnie.

Denis s’essaie à de nouvelles techniques comme le bois brûlé, à d’autres matériaux de récup’ comme les cagettes pour une bibliothèque, les pots de fleurs pour un four à pizzas…

« Je n’ai pas besoin de beaucoup d’outils. Le matériau est gratuit, il faut ajouter la visserie, la peinture et… c’est parti ! »

À ce jour, Denis a, à son actif, une quarantaine de créations. Quand on marie l’utile et l’agréable…

Par Nathalie DUNAND
nathalie.infochalon@gmail.com