A lire

Info-Chalon a lu pour vous « Le travail et la loi », de Robert Badinter et Antoine Lyon-Caen – Un livre qui ne mérite ni excès d’honneur ni excès d’indignité

Suite au début de polémique autour de l’ouvrage commun de Robert Badinter et Antoine Lyon-Caen, Le travail et la loi, Info-Chalon s’est procuré ce dernier et vous livre son sentiment.

Le journal Le Monde s’en faisait l’écho il y a peu dans ses colonnes [1], Robert Badinter [2] et Antoine Lyon-Caen [3] ont publié récemment Le travail et la loi [4], un ouvrage sur le droit du travail en général et, plus particulièrement, sur le droit du contrat de travail.

S’agit-il, comme le laissait entendre le grand quotidien du soir, du chant du cygne de deux grands juristes de gauche ? D’une énième illustration de ce que « la vieillesse », comme le disait Chateaubriand, « est un naufrage » ? Faut-il y voir une sorte de caution morale de l’entreprise menée depuis quelques temps par Manuel Valls et Emmanuel Macron, visant à « réformer » le droit du travail, c’est-à-dire le modifier pour le rendre en tout point conforme aux aspirations du MEDEF ?

Pour en avoir le cœur net, Info-Chalon s’est procuré l’ouvrage en question et l’a lu, sans a priori. Verdict ? Sauf à vouloir absolument voir le mal là où il n’est peut-être pas, Le travail et la loi ne mérite sans doute ni excès d’honneur, ni excès d’indignité. Bien écrit, court, ce dernier développe un point de vue que l’on peut tout à fait ne pas partager, ou encore n’approuver qu’en tout ou partie. Il a par ailleurs deux mérites : celui de démontrer qu’il y a bien plus de chômeurs qu’on ne nous l’annonce mensuellement (6 millions et non pas 3.5 millions) et que, le chômage touchant indirectement nombre de gens, celui-ci peut être à juste titre envisagé, en résonance avec la psychanalyste Claude Halmos [5], comme une véritable « névrose collective » ; celui de proposer un diagnostic intéressant pour expliquer cette situation. Et si le « traitement » proposé pour guérir notre société de ce mal endémique – simplifier le droit du contrat de travail, qui dissuaderait les petites entreprises d’embaucher en raison de sa complexité – peut laisser perplexe le lecteur, voire le faire sourire, il n’en pointe pas moins certains écueils, qu’il n’est pas forcément malvenu de considérer.

Bref, pour Info-Chalon, Robert Badinter et Antoine Lyon-Caen ne méritent pas le bûcher auxquels d’aucuns songent déjà à recourir pour leur faire passer l’envie de s’exprimer librement sur un sujet sensible.

L.G.

 

[1] « Le travail et la loi : genèse d’un livre polémique », Le Monde, 18.08.2015

http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/08/18/le-travail-et-la-loi-genese-d-un-livre-polemique_4729171_823448.html

[2] Robert Badinter, qu’on ne présente plus, est professeur émérite à l’Université Paris I Panthéon Sorbonne, ancien avocat, ancien président de Conseil constitutionnel, ancien Garde des Sceaux.

[3] Antoine Lyon-Caen est professeur émérite de l’université Paris-Ouest Nanterre, directeur d’études à l’Ecole des Hautes études en sciences sociales (EHESS), spécialiste de droit du travail.

[4] Robert Badinter et Antoine Lyon-Caen, Le travail et la loi, Fayard, 2015, 79 p, 8 euros

 

[5] Voir l’article d’Info-Chalon :

http://www.info-chalon.com/articles/a-lire/2014/10/22/9304/info-chalon-com-a-lu-pour-vous-est-ce-ainsi-que-les-hommes-vivent-de-claude-halmos/

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche