Chalon sur Saône

Pour Cultivons Chalon, "dans cette période compliquée et anxiogène, la démocratie ne doit pas être mise entre parenthèse."

Communiqué de presse - Cultivons Chalon

 

La période que nous traversons est exceptionnelle. Au-delà des souffrances individuelles, elle bouscule nos habitudes et nous oblige à nous interroger sur nos modes de fonctionnement collectif.

Après un mois de confinement et avec la perspective de son prolongement d’autant, nous ne pouvons que saluer la très grande majorité de nos concitoyens, qui respectent les règles imposées et font face à cette crise sanitaire.

Nous remercions toutes celles et tous ceux qui sont mobilisés au quotidien, au premier rang desquels les soignants, mais également les agents de la Ville et du Grand Chalon qui continuent d’assurer les services publics fondamentaux, l’ensemble des salariés qui nous approvisionnent, les entreprises qui pallient entre autres aux besoins en masques, ainsi que toutes les associations qui continuent d’œuvrer sur notre territoire au service notamment des plus démunis. L’action de ces associations est indispensable et compense les insuffisances institutionnelles. Elle mérite d’être soulignée et nous rappelle que ce tissu associatif chalonnais est précieux et devra être encore plus fortement soutenu.

Cette période nous interroge également sur le fonctionnement démocratique local.

Dans cette période compliquée et anxiogène, la démocratie ne doit pas être mise entre parenthèse. Des ordonnances précisent les modalités de gouvernance des collectivités locales, qui se trouvent confrontées à une situation inédite avec la prorogation des équipes sortantes et le report des installations des nouvelles assemblées.

La loi d’urgence et les ordonnances liées confient ainsi l’intégralité des pouvoirs délégués aux Maires et présidents d’Etablissement Publics de Coopération Intercommunale (EPCI). En parallèle, elles permettent la tenue dématérialisée des instances délibérantes. Elles instaurent également un mécanisme d’information à l’attention des nouveaux élus devant être destinataires de l’intégralité des décisions prises par les exécutifs locaux.

A Chalon, les instances délibérantes dématérialisées et ce niveau d’information font défaut. C’est pourquoi nous avons officiellement sollicité Monsieur le Maire et Monsieur le Président du Grand Chalon afin de leur demander si la tenue d’assemblées dématérialisées était prévue. Nous leur avons demandé par ailleurs d’informer les nouveaux conseillers municipaux de toutes les décisions prises, conformément à la loi.

L’ensemble de la liste Cultivons Chalon reste mobilisé et les nouveaux élus, issus du scrutin du 15 mars dernier, particulièrement attentifs à la situation locale dans un esprit constructif. 

La période serait d’ailleurs propice à la mise en œuvre par la Ville et l’Agglomération de plateformes d’entraide, de soutien social et scolaire ainsi que de mise en relation entre les producteurs locaux et les consommateurs. 

Notre territoire regorge de talents et de personnes prêtes à s’engager. Le rôle d’une collectivité, en ces temps difficiles, doit être de leur apporter un soutien humain et logistique plus fort.

Nous continuons de porter l’espérance d’un projet plus démocratique, solidaire et écologique pour notre ville et l’ensemble de ses habitants. Nous y travaillons.

Francine Chopard, Sébastien Lagoutte, Nathalie Leblanc, l’équipe Cultivons Chalon

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche