Chalon sur Saône

Quand la Maison de quartier des Aubépins se met à la cuisine japonaise

Hier matin, dans le cadre de sa semaine consacrée au Japon, la Maison de quartier des Aubépins, en collaboration avec Japon-sur-Saône, proposaient un atelier cuisine du Pays du Soleil Levant et dégustation des plats. Plus de détails avec Info Chalon.

Jeudi, de 9 heures à 13 heures 30, dans le cadre de sa semaine thématique «Le Japon s'invite aux Aubépins», la Maison de quartier des Aubépins, en collaboration avec l'association Japon-sur-Saône, proposait un atelier cuisine japonaise.


Autant vous le dire tout de suite, ça sentait très bon du côté de la salle Éclipse.


En effet, Joëlle et Guy Peiffert de cette association Chalonaise d'amitié franco-japonaise ainsi que Pierre Bailly, le sympathique cuisinier de la Maison de quartier n'ont pas ménagé leurs efforts pour concocter de délicieux plats du Pays du Soleil Levant comme des okonomiyaki, de succulentes galettes au chou garnies d'ingrédients variés et cuites sur une plaque chauffante appelée Teppan au Japon.


Ensuite, les okonomiyaki sont nappées de otafuku, une sauce fruitée et vinaigrée, ainsi que de mayonnaise et de katsuobushi, des copeaux de bonite séchée.


Petite particularité — parmi les milliers qui regorgent au Japon —, au moment de passer à table, les Japonais emploient une formule de politesse, itadakimasu (prononcez ITADAKIMASSE), qui n’a pas d’équivalent en français. En effet, itadakimasu ne s’adresse pas à celui qui va manger mais à celui qui a préparé le repas. Pour autant que l’expression japonaise s’emploie dans les mêmes circonstances, au moment de passer à table, elle n’a pas la même direction. C’est celui qui reçoit le repas qui dit itadakimasu. Il s’adresse au cuisinier ou, plus abstraitement, à la nature. Littéralement, itadakimasu voudrait plutôt dire «merci pour ce repas», de sorte qu’au restaurant, il revient plutôt au client qu’au restaurateur de la prononcer. De plus, itadakimasu a une dimension plus universelle, presque spirituelle, que n’a pas l’expression française «bon appétit», dont la teneur est plus mondaine.


L'atelier cuisine a reçu la visite de Bernadette Velard, conseillière municipale déléguée en charge des relations avec les associations de quartier, venue tous les jours que durait cette magnifique invitation au voyage, et de Christian Marmillon, conseillier municipal de la majorité et vice-président du Grand Chalonen charge des Gens du voyage, de la Coopération décentralisée et des Échanges internationaux.


Cet après-midi, c'est initiation à la calligraphie japonaise.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche