Chalon sur Saône

JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE CONTRE LES VIOLENCE FAITE AUX FEMMES - La Ville de Chalon se mobilise toute l’année et particulièrement le 25 novembre 


La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes en ce lundi 25 novembre est un des temps forts de sensibilisation et de mobilisation pour la collectivité qui communique largement à travers toute la Ville sur son « réseau VIF ». L’objectif : briser le silence tant auprès du grand public que des professionnels et des plus jeunes. Cette année, la Ville de Chalon-sur-Saône met l’ensemble de son réseau d’affichage à disposition du Réseau VIF.

 

Communiqué de la ville de Chalon sur Saône

 

Sur le plan national et local, les violences intra familiales dites aussi « domestiques » sont en progression constante, touchant tous les milieux sociaux tant en ville qu’à la campagne. Particulièrement sensibilisée à cette question et face à ce fléau, la Ville a souhaité créer un dispositif innovant et efficace de prise en charge simplifiée, des victimes de violences intra familiales accompagnées ou non d’enfants, allant de l’urgence au long terme. 

L’objectif du « Réseau ViF chalonnais », créé le 25 novembre 2016, est de mettre en lien les intervenants institutionnels et associatifs concernés pour améliorer l’écoute, l’orientation, la mise à l’abri et l’accompagnement global des victimes. Tous ces intervenants s’engagent, via un numéro de téléphone gratuit, à orienter les victimes dans leurs démarches pour sortir du silence. En appelant le 0800 800 071, les victimes bénéficient de conseils adaptés à leur situation 7j/7j, 24h/24h grâce à un système d’astreintes. En outre, elles peuvent trouver une écoute et un relais vers toutes les structures qui peuvent les accompagner et les mettre en sécurité : travailleurs sociaux, associations d’hébergement, d’aide aux victimes et de conseils juridiques, accueil de jour, hôpitaux, médecins, pharmaciens, CAF, Département, Justice, Police et Gendarmerie, Éducation nationale, etc. 

Chalon montre l’exemple avec son réseau ViF 

En 3 ans le Réseau Vif chalonnais a pris de l'ampleur : 

- Réseau de la Ville de Chalon-sur-Saône initialement, il s'est étendu officiellement depuis octobre 2018 à la première couronne : Châtenoy-le-Royal, Saint Rémy, Saint Marcel et Champforgeuil

- Du fait de son utilité et efficacité, des victimes hors de la première couronne, de tout le Grand Chalon voire au delà des frontières du Grand Chalon (au cas par cas) le sollicitent.

- Le réseau est passé d'un logement dédié d'urgence à deux. Entièrement aménagés, gardés confidentiel et sécurisés pour les victimes de ViF, ils sont financés par la Ville de Chalon.

- Recrutement par la Ville de Chalon, de 2 coordinatrices du Réseau ViF et intervenantes sociales au commissariat : une en 2017, une en 2019. 

- Lancement de campagnes de sensibilisation chaque 25 novembre.

- Le réseau Vif chalonnais reste pilote sur le département puisque l'Observatoire départemental des ViF à Mâcon s'inspire de ses outils et de son mode opératoire.

Le réseau VIF Chalonnais en chiffres

Depuis sa création officielle à ce jour, le Réseau ViF chalonnais :

  • a pris en charge 415 victimes 
  • en moyenne 3 à 5 nouvelles situations par semaine
  • 631 enfants exposés.
  • La majorité des victimes sont accompagnées d’enfants : en effet sur 415 situations, 306 situations impactaient des enfants exposés soit 74 %
  • Nombre d’enfants exposés par famille en moyenne : 2
  • 96 % de femmes, 4 % d’hommes  
  • 65% des victimes ont entre 25 et 50 ans, 17 % ont entre 50 et 70 ans, 16 % ont entre 18 et 25 ans et 1,64 % ont plus de 70 ans. 
  • la majorité des violences sont des violences psychologiques et physiques 
  • le Réseau ViF est saisi à 42 % par le commissariat, 26 % par le numéro vert local, puis par les autres partenaires 
  • 50 % du suivi concerne une prise en charge de niveau 3 (écoute, orientation, prise en charge avec problématique d’hébergement ou de re logement) 
  • les partenaires les plus sollicités : l’AMAVIP (France Victimes 71), l’Ecluse, le CIDFF, la Police nationale, les Bailleurs, la Maison des Solidarités, la CAF, le 115 SIAO Le Pont, la Croix Rouge, la Gendarmerie nationale, la Croisée des Chemins, la Police municipale, le service Famille, les autres réseaux Vif, la Sauvegarde 71 / Kairn, la FACE, le Secours populaire, le centre hospitalier et son service des Urgences, Adoma, les CCAS des communes de première couronne : 962 sollicitations de partenaires pour aider ces victimes
  • 2 logements municipaux d’urgence sont totalement dédiés aux ViF avec 71% de taux d’occupation : 22 personnes mises à l’abri en urgence, 1037 jours d’occupation
  • 67,2 % des ViF résident à Chalon, 22,7 % dans l’agglomération, 10,1 % hors agglomération
  • Près de 80 % des ViF ont déposé plainte grâce au réseau 
  • Près de 80 % des situations sont clôturées, 12 % ont été abandonnées, 8 % sont en cours
  • des campagnes de prévention sont réalisées auprès des écoliers, collégiens et lycéens sur les violences domestiques, sur le harcèlement de rue et le sexisme, sur            l’égalité filles/garçons
  • des campagnes de communication grand public sont lancées tous les 25 novembre de chaque année.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche