Chalon sur Saône

5700 manifestants ont défilé dans les rues de Chalon-sur-Saône contre la réforme des retraites

Forte mobilisation, ce jeudi, suite à l'appel lancé par plusieurs organisations syndicales, aussi bien dans le secteur public que privé, à manifester contre la réforme des retraites prévue par le gouvernement. Ils étaient plus de 8000 à manifester en Saône-et-Loire et Chalon-sur-Saône en était le plus gros contingent avec 5700 personnes. Plus de détails avec Info Chalon.

À 14 heures, ce jeudi, suite à l'appel de plusieurs organisations syndicales, des milliers de personnes se sont rassemblées devant la Maison des Syndicats, point de départ de la manifestation à Chalon-sur-Saône, afin de protester contre la réforme des retraites prévue par le gouvernement.


Parmi les manifestants, notons la présence d'une 100aine de Gilets Jaunes du Chalonnais.


Selon les organisations syndicales, chiffres corroborés par la Police et signe d'une forte mobilisation, ils étaient 5700 à arpenter les rues, depuis la Maison des Syndicats, à la Gare de Chalon-sur-Saône, en passant par la Rue d'Autun, où se trouve la permanence de Raphaël Gauvain, député LREM de la 5ème circonscription de Saône-et-Loire, recouverte d'affiches et de stickers pour l'occasion.


Devant la Gare, our à tour, des représentants de plusieurs organisations syndicales, à savoir Thierry Barbier, secrétaire général de l’Union locale de la CGT, François Bucaille, secrétaire général de l’Union départementale FO 71, Cyril Milien, secrétaire départemental de la FSU, Joël Colibeau, secrétaire départemental de l'UNSA, et Pierre Laine, représentant de Sud Education/Solidaires, ont lu un message pour les premiers et pris la parole pour le dernier cité, avant que le cortège reprenne le chemin du centre-ville.


Sur l'ensemble de la Saône-et-Loire, ils étaient plus de 8000 dont 1000 à Montceau-les-Mines, une 100aine à Louhans et pas loin des 2000 à Mâcon, faisant de notre ville, le plus gros noyau de contestation du département contre la réforme des retraites.


À 17 heures, le cortège est retourné à la Maison des Syndicats afin de discuter de la suite des actions à mener.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche