Chalon sur Saône

La réhabilitation du front syndical..une stratégie rondement menée !

L'édito du jour sur info-chalon.com

"Quand il y a une grève personne ne s'en aperçoit" déclarait il y a quelques temps Nicolas Sarkozy, connu pour son côté éminence grise d'Emmanuel Macron, mais ce jeudi, l'un et l'autre auront fait la conclusion inverse. Une situation à nos yeux délibéremment provoquée après avoir malmené depuis le début du mandat tous les corps intermédiaires, au point de ne plus avoir personne avec qui discuter. Et ce d'autant plus qu'en provoquant la mort programmée des corps intermédiaires incarnés en partie par les organisations syndicales, Emmanuel Macron et le gouvernement ont filé le "bébé et l'eau du bain" aux Gilets Jaunes et son orchestre symphonique en terme d'incarnation. Une situation qui était loin d'être prévue dans les plans gouvernementaux. Histoire de reprendre la main et surtout de trouver des interlocuteurs, le gouvernement se devait de redonner du lustre aux organisations syndicales.

"Discussions", tel est le mot d'ordre asséné sur tous les plateaux télé par l'intégralité des membres du gouvernement et de la majorité parlementaire. Mais pour discuter, fallait-il encore avoir quelqu'un en face même si au final, le côté poudre de perlimpinpin sautera aux yeux tôt ou tard.  

La flatterie assumée d'Edouard Philippe dès ce jeudi soir, saluant les organisations syndicales pour cette journée de grève, relève là encore, d'une stratégie rondement menée par le pouvoir central, afin de garder les cartes en mains. Mettre fin aux régimes spéciaux mais mettre en place des traitements spéciaux, à l'image de celui proposé par le Ministre de l'Intérieur aux policiers nationaux... que faut-il en conclure ? Au rythme des annonces des uns et des autres, le gouvernement souffle le chaud et le froid, avec la ferme volonté de garder le contrôle et d'administrer la pillule au moment le plus opportun, tout en assurant que les "discussions" auront été menées, dans le respect de choix mobilisant l'avis des corps intermédiaires. Pas mal joué.... même si le côté pompier-pyromane provoque parfois des embrasements incontrôlables.

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche