Chalon sur Saône

MUNICIPALES - Pour le moment, seuls les candidats de Bien Vivre à Chalon et Ensemble Chalon affichent les couleurs politiques

C'est l'heure de la distribution des tracts et les logos des partis politiques des candidats ont disparu, histoire de bien se dissocier de toute connotation politique.

On entre dans la dernière ligne droite des élections municipales, et pas question de commettre la moiindre erreur de communication, qui pourrait être fatale. Du coup, les tracts commencent à inonder les boîtes aux lettres et avec eux l'affichage politique ou au contraire la disparition de l'affichage. Un exercice désormais habituel pour un certain nombre d'entre eux. A ce stade, seuls deux candidats ont "osé" l'affichage. Mourad Laouès, candidat pour Bien Vivre à Chalon, affiche l'intégralité des soutiens des organisations politiques écologistes, en présentant leurs logos sur ses documents de campagne. Candidat qui présentera sa liste au complet vendredi soir prochain au Studio 70. Autre candidat à jouer la carte de la transparence, c'est Alain Rousselot-Pailley, qui malgré l'ambiance compliquée autour du parti présidentiel, affiche les couleurs de La République En Marche. Pour autant, c'est encore l'heure de l'incertitude du côté d'Ensemble Chalon, aucune date spécifique n'étant communiquée sur la présentation officielle de la liste, même si il reste quasi 4 semaines pour déposer les listes en Préfecture. 

Chaque Jour Chalon, Cultivons Chalon et En Avant Chalon jouent l'absence de tout affichage

Vendredi soir, Gilles Platret et Sébastien Martin, ont présenté leurs colistiers à la salle Marcel Sembat, autour d'un show réunissant quelques 600 personnes. Un show qui a bien pris soin de ne rien afficher en terme de sensibilité politique, même si Gilles Platret n'est autre que l'un des vices-présidents du parti LR, présidé par Christian Jacob, après avoir été porte-parole de Laurent Wauquiez.

Même positionnement du côté de Nathalie Leblanc et tête de liste de Cultivons Chalon et membre du Parti Socialiste.

Côté Isabelle Dechaume et Chaque Jour Chalon, la connotation du Parti Radical, que la tête de liste arborait il n'y a encore pas si longtemps (derniers scrutins), a été effacée. Une décision clairement assumée par la candidate interrogée par info-chalon.com, qui n'entend pas associer la ville de Chalon sur Saône à une quelconque connotation politique. 

Pour le moment, après Gilles Platret et Sébastien Martin qui ont affiché en premier leur liste au complet, et Mourad Laouès cette semaine, les autres listes travaillent toujours à l'élaboration de leurs listes de 43 noms à présenter aux Chalonnais.

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche