Chalon sur Saône

Mentaliser, un jeu d'enfant pour Fabien Olicard à l'adresse d'adultes consentants

Les spectacles se suivent et ne se ressemblent pas en la salle Marcel-Sembat de Chalon-sur-Saône, et c’est bien ce qui fait, notamment, le charme de la programmation d’A Chalon Spectacles. Ce jeudi soir c’était au tour du mentaliste Fabien Olicard de tenir le crachoir et de s’escrimer à percer à jour les incroyables potentialités de notre cerveau. Nous voici à présent rassurés, il y a largement de quoi accroître notre force intérieure, pour peu que l’on s’attelle à la tâche.

Apprendre en jouant, la panacée !

Dix ans de pratique scénique, et avec « Singularité », le troisième spectacle sur scène de cet artiste par ailleurs youtubeur et auteur d’ouvrages spécifiques, c’est dire si l’homme met les bouchées doubles pour que la puissance psychique sorte de l’ombre ingrate et s’enrubanne de prouesses enregistrées par une mémoire passant la surmultipliée. Fabien a joué sur deux tableaux : bluffer le public, ainsi que réaliser le tour de force consistant en ce que chacun soit en mesure de s’épater ! Le comble de la fertilité des valeurs spirituelles! En fin limier le meneur de jeu dit décrypter les manières d’influencer ses choix et le fait de savoir ce que pensent les gens, en affirmant à cor et à cri que « mon seul but c’est de vous faire partager ma passion du mentalisme ». Alors les interactions sont-elles légion, le rythme d’inculcation, infernal, avec un flot ininterrompu d’exemples concrets, dont il explique, pédagogie à l’appui, un certain nombre de subtilités. Les volontaires peu ou prou désignés d’office se succèdent sous le feu des projecteurs, et le rouleau compresseur battant pavillon psychologie-magie-illusionnisme mettra un point d’honneur à ne s’arrêter que lorsque tout un chacun aura été gavé d’assertions à la gloire de l’emprise mentale.  L’adoption de mots, de cartes, la valse des chiffres,  le détecteur de mensonges, les nuances des intonations, l’analyse des mouvements incontrôlés et incontrôlables, la visualisation des images dans la tête, les moyens mnémotechniques, les préjugés a posteriori, la synchronicité, l’asticotage de l’imaginaire, une longue description des décimales de Pi, etc. ont donné du grain à moudre à un praticien d’abord là et avant tout afin de distraire un maximum de personnes. Donner à rire, certes, mais en mélangeant les sciences et l’humour pénétrant en secouant très fort, voici la recette miracle employée par Fabien Olicard. Si selon lui le mentalisme est indéfinissable, il a quand même essayé d’esquisser un semblant de portrait-robot : »Peut-être que le mentalisme c’est d’avoir l’esprit critique pour se sentir plus libre ? » A méditer pour avoir une tête bien pleine…

                                                                                                           Michel Poiriault

                                                                                                          [email protected]     

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche