Chalon sur Saône

Mobilisation vendredi pour défendre l'hôpital public

Si le retrait du projet de réforme des retraites occupe une large part des revendications sociales actuelles, elles ne sont pas les seules au grand dam des organisations syndicales. Hier après-midi, l'Intersyndicale appelait à une large mobilisation pour sauver l'hôpital public. Plus de détails avec Info Chalon.

3 mois après le plan d’urgence du gouvernement destiné à «redonner de l'oxygène» à l'hôpital, des personnels de santé se sont mobilisés vendredi, à 14 heures, pour la défense du service public mais surtout leur colère, à l'appel de l'Intersyndicale (CGT, FO, Solidaires et FSU), la CFDT, la CFTC, CFE-CGC et les collectifs (AMUF*, APH**, Collectifs inter-hôpitaux, Inter-bloc, Coordination nationale hospitalière, Printemps de la psychiatrie) qui estiment que les mesures annoncées l'automne dernier par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ne répondent pas à leurs revendications.


Tour à tour, des représentants syndicaux ont pris la parole dans le hall d'entrée du Centre hospitalier William Morey de Chalon-sur-Saône.


«La ministre ne fait que du saupoudrage. Au-delç de l'effet d'annonce de 7,5 millions d'euros accordés pour l'amélioration des conditions de travail sur la grande région, soit 8 départements, comhien en réalité pour chaque établissement?», s'interroge Alain Challot, délégué CGT Santé Action sociale, devant une 40aine de personnes assistant à cette prise de paroles.


«Pour mémoire, le déficit du CH pour 2019 est de 4,5 millions!», dira ce dernier.


Pour le militant syndicaliste, la direction de l'établissement prévoit de diminuer ce déficit pour 2020 dans le cadre d'un plan d'économie des plus optimistes à hauteur de 2,3 millions d'euros, une densification de l'activité, «entraînant une pressurisation du personnel en terme de productivité» avec une dimunition des durées moyennes de séjour ou une augmentation de l'ambulatoire.


«Ce ne sont pas moins de 7 postes de soignants et 3 d'administratifs en moins sur 2020, la direction envisage-t-elle de supprimer des postes? Nous n'avons à l'heure qu'il est, aucune réponse précise», poursuit Alain Challot.


«Les hospitaliers confrontés en 2020 à un plan d'économie de 800 millions d'euros exigent des mesures immédiates qui permettront d'endiguer l'hémorragie qui met en péril l'hôpital public, fleuron de notre système de santé, et les missions des services publics dans les autres établissements du sanitaire, médico-social et social», déclare à son tour Sébastien Martins***, infirmier et représentant CGT au Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).


«L'hôpital public est en danger! Où sont les citoyens?», s'alarme un militant.


Si les personnels de santé estiment que le gouvernement n'entend pas les demandes de hausse des salaires ou effectifs et dénoncent l'immobilisme qui prévaut, 11 mois après le déclenchement de la grève dans les services publics, otons toutefois que ans les prochaines semaines, 2 nouvelles primes seront versées à plusieurs dizaines de milliers d’infirmiers, aides-soignants et auxiliaires de puériculture.


Étaient également présents, Catherine Pillon, secrétaire générale du syndicat FO de l'hôpital, Valérie Callegari, infirmière et représentante CGT au CHSCT, Bruno Legourd, ancien directeur de l'hôpital, Pierre Du Mortier, secrétaire général CGT Santé du CHS de Sevrey, Rémy Bouveret, secrétaire adjoint de l'Union Locale de la CGT, et Alain Medelci, membre de la direction de l'Union Locale CGT et secrétaire des retraités du Chalonnais, pour ne citer qu'eux.


Au même moment, une délégation de Saône-et-Loire s'était rendue au Ministère de la Santé, avec dans ses rangs, des Montcelliens et des Chalonnais.


Ce samedi après-midi, à 14 heures 30, une chaîne humaine était organisée autour du Centre hospitalier William Morey par les organisations syndicales pour alerter sur la situation de l'hôpital public qu'ils estiment menacé.


Plus de détails sur cette dernière action à venir dans nos colonnes.

* Association des médecins urgentistes de France.
** Action Praticiens Hôpital.
*** À ne pas confondre avec le président du Grand Chalon, Sébastien Martin!

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche