Chalon sur Saône

Une soirée de lancement de saison sous les balcons !

Soirée de retrouvailles très attendues, lundi soir, sur le parvis de l’Espace des Arts où les spectateurs installés dans le respect des règles sanitaires en vigueur et les résidents de l’immeuble ‘La tour du canal’ depuis leur balcon, ont assisté à la soirée de lancement de la saison 2020-2021. Le photoreportage d’info-chalon et le discours de Nicolas Royer, Directeur de l’Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône.

En présence de Sébastien Martin, Président du Grand Chalon, Président de l'EPCC Espace des Arts, Scène nationale, Nicolas Royer, Directeur de l’Espace des Arts, a présenté les grandes lignes de la saison à venir. On notait également la présence du Préfet de Saône-et-Loire, Monsieur Jérôme Gutton et de nombreux élus dont Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône. Lors de cette soirée qui a été l’occasion de découvrir le spectacle ‘Cabaret sous les balcons’ créé en mai 2020, mis en scène par Léna Bréban avec le soutien du Grand Chalon et du Conseil Départemental et qui connaîtra une nouvelle tournée estivale dans les Ehpad de notre département, le public a eu le plaisir de découvrir de nombreux invités surprise. L’Espace des Arts avait, également, invité sur son plateau les acteurs du tissu culturel chalonnais (L’Arrosoir, LaPéniche, le CNAREP, La Méandre, Encrage, A Chalon, ChefOp…) et le Conservatoire du Grand Chalon qui s’est donné à coeur joie de présenter un petit intermède avec Robert Llorca, son Directeur au piano, François Chattot et un choeur d’élèves du CRR.

« Ça fait un bien fou de vous voir ! », a lancé Sébastien Martin lors de sa prise de parole avant d’informer le public qu’il y a 3 semaines encore, cette soirée n’était pas prévue. Il a rappelé que l’Espace des Arts est un lieu qui a un sens, qui fait le choix de soutenir les artistes. Ce lieu de diffusion mais également de création, de production, est également un lieu d’initiatives, en témoigne ‘La persévérance des machines à coudre’ où la costumière de l’Espace des Arts s’est associée aux couturières du Grand Chalon pour fabriquer des masques destinés aux différentes catégories de personnel de la Communauté d’agglomération. Elan de solidarité encore, quand les logements du théâtre sont occupés par les héros de cette crise sanitaire : médecins et personnel soignant de l’hôpital. 

Tout comme Sébastien Martin, Nicolas Royer, a tenu à remercier vivement le public, les partenaires, les mécènes mais aussi les services municipaux pour leur engagement pour cette soirée. Il a ensuite emprunté quelques mots à Paul Valéry : « Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre. Et Paul Valéry disait également qu’entre l’Ordre et le Désordre règne un moment délicieux… », avant de poursuivre : « Ce moment délicieux peut et doit être incarné sur notre territoire par l’Espace des Arts. Cette maison, ce théâtre, doit être cette espace-là. L’art est un combat, il est parfois violent, il est parfois injuste, mais il est humain. Et rien n’est plus important à défendre que ce qui nous fonde en humanité, ce besoin d’être solidaires de ce qui touche l’autre et permet de rejoindre une même communauté. Qu’on ne s’y trompe pas, il ne nous appartient pas de choisir entre l’Art pour Tous et l’Art pour Chacun.

Ici à Chalon, nous voulons les deux ! Pour Tous car il est légitime que chacun puisse accéder à une histoire et une culture qui lui dit d’où il vient et qui a nourri des valeurs qu’on aura le courage de nommer ici citoyennes et démocratiques. Pour Chacun, car nos regards ne se sont pas portés sur les mêmes objets, parce que nos vies n’ont pas emprunté les mêmes chemins, parce que notre diversité nous honore et témoigne de la richesse des échanges que nous pourrons construire ensemble. C’est dans ce sens que nous avons traversé cette période de confinement qui nous a amenés à fabriquer des masques dès la première semaine, à accueillir le personnel soignant de l’hôpital dans les logements dédiés aux artistes, accueillir le personnel de crèche pour des réunions, distribuer des masques, échanger avec des artistes désemparés et enfin créer ce ‘Cabaret au balcon’ pour nos aînés qui sera joué dans 25 Ehpad du département cet été. Cette production est en partie financée par vous, grâce à vos dons ! Merci à vous et merci pour nos aînés qui, avec le soutien du Conseil Départemental et du Grand Chalon, vivent des instants inoubliables. Et c’est Ce même cabaret que nous avons la joie de partager avec vous ce soir… pour nos retrouvailles !!! Cabaret qui a même attiré à Chalon-sur-Saône le New York Times qui a couvert la représentation à l’Ehpad du Bois de Menuse. 

Nous ne nous arrêtons pas là et cet été, avec nos partenaires du Conservatoire et le Cnarep, nous mettons en place un programme d’action artistique pour la jeunesse. Il s’appellera ‘TONIK – L’été culturel !’ Cette jeunesse, grande oubliée de cette période de désordre !!! Cet été des artistes répéteront dans nos murs et créeront les spectacles de demain. À la fin du mois d’août, nous vous proposons de partir à la découverte du Festival ‘‘Y’a pas la mer’, partenaire de l’Espace des Arts. Ils vous feront découvrir la campagne charolaise autour d’une promenade sur le thème des Mille et une nuits !!! Bravo à eux !!! Enfin, je ne voudrais pas être trop long, juste vous redire que l’Espace des Arts vous appartient, que toute l’équipe est heureuse de vous retrouver et d’inventer avec vous la promesse de demain que nous vous avions faite. C’est aujourd’hui qu’ensemble, public, artistes, techniciens et toute l’équipe permanente de cette maison, nous allons créer les souvenirs d’une saison qui se veut donc délicieuse, joyeuse, curieuse, ouverte sur le monde et bien sur impertinente !

Cette saison 2020-2021, nous l’avons maintes et maintes fois retouchée, nous avons dû annuler, reporter… même si elle n’est pas celle que nous avions rêvée au mois de mars dernier, peu importe, elle nous ressemble, elle nous assemble et nous en sommes fiers.

Trois grands événements rythmeront la saison : 


- TransDanses au mois de novembre fera vibrer nos oreilles et nos corps.

- Les UTOPIKS en janvier/février transformeront l’Espace Des Arts en grand parc de poésie, de théâtre, de musique, de magie, de jeux, d’ateliers, où chacun - qu'il ait deux ans ou qu'il en ait cent ! - pourra flâner.

- Puis viendra le bel avril où le Festival ChefOp, en partenariat avec la Bobine, nous transportera au pays de l’image et de la lumière.

4 focus : 

- Focus Ovaires et contre tous,

- Focus Jeune théâtre européen avec 2 créations autour de la langue,

- Focus forces de vies intérieures,

- Focus dans quel monde vivons-nous.

Petit à petit, le bâtiment se transformera et sera habité par un « Espace de Rue » dédié aux cultures urbaines et par « Trop Classe ! », la salle de classe permanente de l’Espace. Cette année, spéciale due au Covid… pas de plaquettes mais un dépliant. Par contre, nous avons beaucoup travaillé sur le site qui devient une plaquette vivante : https://www.espace-des-arts.com "

Pour finir cette soirée de lancement pas comme les autres, le public a entonné avec les artistes du Cabaret sous les balcons, les chansons ‘Tu verras’ de Claude Nougaro et ‘Chante la vie Chante’ de Michel Fugain.

SBR

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche