Châtenoy le Royal

Aujourd'hui Mercredi des Cendres, les Chrétiens entrent en Carême

Ce mercredi 26 février 2020 est celui des Cendres, fête mobile dans l’Eglise catholique qui se situe 40 jours avant Pâques et instituée par le pape Grégoire 1er en 591.

Pour le jour des Cendres sont conservés des rameaux bénis à la Messe des Rameaux précédente. Ils sont brulés et deviennent cendres afin que le prêtre trace une croix sur le front des fidèles, tout en rappelant ce passage de la Genèse : « Homme, souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras poussière. » Un juste rappel à l’Homme que son corps et ce qu’il possède est voué à disparaître et que sa préoccupation première est de sauver son âme en respectant le message du Christ. Pas facile tout cela !

Il est aussi demandé aux Chrétiens de jeuner le jour du Mercredi des Cendres, une manière de s’éloigner des distractions du monde pouvant éloigner l’Homme de Dieu. Un jeûne qui peut se prolonger sous différentes formes jusqu’à Pâques. Une façon de se libérer de ce qui peut être le « ronron quotidien » et matériel, pour se recentrer sur sa Foi en Dieu. Ce jeûne peut agir sur tout ou partie de la nourriture, de la sexualité, des loisirs, en marquant ce temps par la prière, mais aussi l’aumône.

Une période de méditation en se remémorant l’Evangile de St Matthieu (Ch 6, 1 à 8) ou il est dit, juste avant le premier verset du Notre Père : « Pour vivre comme des justes ne vous faites pas remarquer. Faites l’aumône mais ne sonnez pas la trompette, que la main gauche ignore ce que fait la main droite. Quand vous priez ne vous donnez pas en spectacle. Priez au fond de votre maison, porte fermée, en étant avec ce Père qui est dans le secret et quand vous jeunez ne soyez pas abattu en vous donnant en spectacle. »
Un jeûne pour le Carême, ce mot étant une contraction du mot latin « Quadragésime » signifiant quarantaine, rappelant ainsi les 40 jours du Christ passés dans le désert ou il jeûna, pria et rejeta les propositions du Diable.
Un rappel également du temps passé par Moïse, sur le Sinaï, avant de recevoir les Tables de la Loi (Livre de l’Exode) ou là aussi Moïse est dans un isolement et loin du feu dévorant des enfants d’Israël.

Ces quarante jours se doivent être mis à profit pour le croyant, pour faire son introspection en allant à la rencontre de Dieu, comme pour le non croyant, en analysant sa vie au milieu des autres hommes. Dans les deux cas la réflexion doit mener vers un recentrage personnel pour se projeter dans l’avenir avec plus de conviction et ….. croire tout simplement.

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche