Economie

350 000 euros de bons d'achat distribués à 4650 agents des services publics

Après avoir mis en place une série de mesures destinées à soutenir les Chalonnais face à la crise sanitaire, le maire de Chalon-sur-Saône, a décliné un plan de relance de l'activité économique et commerciale. Parmi les nombreuses actions mises en place, près de 350 000 euros ont été distribués au personnel de différents services publics, sous forme de bons d'achats utilisables dans plus de 250 commerces de la ville. Plus de détails avec Info Chalon.

Hier, mardi 7 septembre, à 13 heures 30, le maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, convoquait la presse, des élus, des commerçants et des représentants de différents services publics, sur la Place du Châtelet, pour la remise de près de 350 000 euros à 4650 agents de différents services publics du territoire de la commune (Ville de Chalon-sur-Saône, Grand Chalon, Centre Hospitalier William Morey de Chalon-sur-Saône, Centre d'Incendie et de Secours et Commissariat de Police de Chalon-sur-Saône).


Une somme distribuée sous la forme d'un chéquier d'une valeur faciale de 75 euros par personne.


4650 agents donc, dont 2371 agents du CH William Morey, «plus grand employeur public de la ville» comme le rappelle l'édile, 1957 agents de la mairie de Chalon, du Grand Chalon et du Centre Communal d'Action Sociale, 202 sapeurs-pompiers et personnel du CIS, et 134 agents de la Police nationale.


Un «effort important mais nécessaire» qui représente en moyenne de plus de 1300 euros par commerce.


Chaque agent concerné se voit ainsi remettre un carnet contenant cinq chèques d'une valeur unitaire de 15 euros. Ces chèques pourront être utilisés dans plus de 255 commerces chalonnais partenaires, jusqu'au 31 octobre 2020.

 

 

Près de 2 millions d'euros investis


Initiative de la municipalité visant à soutenir l'activité commerciale dans le contexte de crise actuel, cette mesure s'inscrit dans un plan de relance économique d'un montant de près de 2 millions d'euros, avec pour triple objectif de soutenir l'actitvité commerciale en favorisant le retour des clients dans les commerces de proximité, participer à la relance économique et saluer les personnels particulièrement impliqués qui ont assuré la continuité du service public, pendant la période de confinement.


Pour les agents territoriaux particulièrement impactés par des conditions de travail très difficiles pendant l'urgence sanitaire, la municipalité propose le versement d'une prime exceptionnelle qui pourra également être versée sous forme de bons d'achat à valoir dans les commerces du territoire. Une mesure dont le budget peut aller jusqu'à 111 000 euros.


Pendant tout l'été, la Ville avait déjà mis en place une mesure pour permettre aux commerces de récompenser et fidéliser leurs clients, sous la forme de 800 000 jeux à gratter avec 3200 tickets gagnants à gratter, soit 50 000 euros en bons d'achat de 10, 20 ou 50 euros.


365 commerces participaient à cette opération pour un budget estimé à 64 200 euros.


La mairie de Chalon-sur-Saône a par ailleurs souhaité apporter un soutien aux commerces Chalonnais avec l'extension de la gratuité du stationnement sur voirie à 3 heures (au lieu de 30 minutes précédemment) afin de favoriser leur fréquentation.


Le coût de cette mesure est estimé à 780 000 euros.

 

 

Favoriser la relance économique


Un autre levier de cette politique volontariste est de participer à la relance de l'activité économique en influant cette fois directement sur les charges des acteurs économiques.


La municipalité propose d'exonérer les artisans, les entreprises et les commerçants (sédentaires et non-sédentaires) des redevances d'occupation du domaine public dont ils devaient s'acquitter pour l'année 2020 : redevances liées à l'exploitant des terrasses, droit de place pour les marches et les taxis, occupation du domaine public pour les chantiers (échafaudage, bennes, etc). Cette mesures est estimée à 170 000 euros.


Depuis 2011, les commerçants, artisans et entreprises doivent s'acquitter de la Taxe Locale sur la Publicité Extérieure (TLPE) qui concerne les enseignes, pré-enseignes et dispositifs publicitaires. Suivant la même ligne de relance économique, la mairie a décidé l'exonération totale de la TLPE. Cette disposition représente un budget de 400 000 euros pour la municipalité.


«Nous devons, d'abord et avant tout, redonner du pouvoir d'achat à nos concitoyens», dit le maire de Chalon-sur-Saône, à ce propos.

 

 

Une politique de soutien au développement économique et au pouvoir d'achat


«Depuis 2014, la municipalité est très attentive au pouvoir d'achat des Chalonnais et s'évertue à le valoriser», explique le premier magistrat de la Ville.


C'est la raison pour laquelle, malgré un contexte budgétaire extrêmement contraint depuis 2014 au regard de la baisse importante des dotations de l'État et les charges nouvelles imposées par le Gouvernement, la mairie a mené, à terme, en 2016 et 2017, sa dynamique de baisse des impôts locaux. À savoir, une baisse du taux de taxe d'habitation de 6% et de gel des autres taxes sur le foncier bâti et non bâti.


Dès 2014, la municipalité a renégocié le contrat de délégation de service public relatif au Chauffage Urbain afin de rétablir une tarification plus juste et moins onéreuse pour corriger les difficultés rencontrées par les usagers de ce service. Cette renégociation a permis d'aboutir à une baisse moyenne de 11% du coût de la chaleur depuis 2015.


Au regard du contexte économique et social, la municipalité poursuit sa démarche de soutien du pouvoir d'achat en direction des familles de Chalon-sur-Saône. Ainsi, en début d'année 2019, il est acté la baisse de 10% les tarifs des secteurs suivants : Jeunesse, Vie scolaire, Restauration scolaire, Vie des quartiers, Bibliothèque, Cimetières, Vie Associative et Activités pour les séniors.


«Nous avons un travail constant, et je m'en félicite, avec les associations, l'Association du quartier de la Citadelle, Cœur de Ville, l'Association de la Rue du Blé et de la Rue des Poulets, l'Association Centre de la Thalie, l'Association des Trois C et l'Association du Centre des Aubépins. Ces associations ont vocation avec nous — et nous les rencontrons régulièrement et nous avons commencé de le faire dès que nous avons pu organiser des réunions à l'Hôtel de Ville —, à travailler ensemble sur l'impulsion qui est nécessaire de donneret faire repartir la machine. À ce titre-là, l'opération que nous lançons aujourd'hui est une opération "pouvoir d'achat"», indique le maire qui salue le «civisme de la population qui a respecté les consignes (durant le confinement)».


Avant d'ajouter :


«Il fallait évidémment contrôler que tout se passe bien et ça a été le cas avec l'investisseùent des agents du service public».


Tour à tour, Christine Ungerer, directrice du Centre Hospitalier William Morey, Véronique Avon, conseillère municipale déléguée Animation commerciale, Sébastien Martin, président du Grand Chalon, le commandant Thierry Vuillemin, chef du Centre , Frédéric Febvre, chef de la police municipale, représentant le commissaire Bertrand Pic,commandant des forces de la police nationale, et Frédéric Iacovella, directeur général des services de la Ville de Chalon-sur-Saône et du Grand Chalon, ont reçu symboliquement des chèques au format géant au nom des 4650 agents des différents services publics.


«Le commerce de centre-ville, c'est quelque chose d'important. Certains ont retrouvé le chemin de leurs commerçants et ce que je souhaite, c'est que grâce à cette initiative, non seulement, ils continuent de trouver la porte de leurs commerçants mais qu'en plus, ils continuent à consommer et fassent autour que s'ils veulent de la proximité, s'ils veulent de l'animation, s'ils veulent de la vie en ville, ça passe par le commerce», déclare le président du Grand Chalon.


«On a un grand coup de chapeau à tirer à notre administration. Elle a tenu, c'est grâce à elle que nous avons pu continuer à assurer l'essentiel dans cette période de crise que nous souhaitons ne jamais reconnaître (à nouveau)», conclut le maire.


Étaient notamment présents John Guigue, adjoint au maire en charge de la relance du commerce et de l'animation, Jean-Michel Morandière, adjoint au maire en charge de la jeunesse et de la vie des quartiers, Sophie Landrot, adjointe au maire en charge de l'urbanisme et du logement, Valérie Maurer, adjointe au maire en charge des affaires familiales et de la démocratie locale, Maxime Ravenet, adjoint au maire en charge du monde associatif et du développement de la e-administration, Annie Lombard, vice-présidente du Grand Chalon en charge de la politique de la ville, des solidarités, de l'emploi et de l'insertion, Bruno Legourd, adjoint au maire en charge des affaires sanitaires et sociales, et Isabel Paulo, conseillère municipale déléguée Actions en direction des jeunes, pour ne citer qu'eux.

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche