Grand Chalon

CORONAVIRUS - "L’enjeu c’est d’être prêt pour soutenir la reprise" pour Sébastien Martin, Président du Grand Chalon

Le Président du Grand Chalon s'est confié à info-chalon.com sur la question de l'organisation des services de notre intercommunalité face au coronavirus.

Comment s’organisent les services du Grand Chalon face au coronavirus ?

Je veux d’abord rendre hommage à toutes les équipes du service public au sens large, qui, dans ce contexte si particulier, poursuivent leurs missions, si essentielles à la vie de nos concitoyens et bien évidemment en premier lieu les professionnels de santé qu’ils soient du secteur public ou du secteur libéral.

Ensuite, comme vous le savez, notre administration est mutualisée avec la ville de Chalon et chaque matin, nous faisons un point avec le Maire de Chalon, le Directeur Général des Services et une équipe restreinte de direction sur le fonctionnement de nos services et l’évolution de la situation sur le Chalonnais.

Pour ce qui concerne plus précisément le Grand Chalon, un certain nombre de services ont été maintenus grâce à la mobilisation de nos agents. Si nous avons dû fermer les déchèteries parce qu’elles constituaient des lieux de « rassemblement », nous avons maintenu la collecte des ordures ménagères et des recyclables (le bac jaune) ainsi que celle des colonnes à verre et à papier.

Nos réseaux d’eau font l’objet d’une surveillance particulière tant de la part de notre régie que du délégataire SUEZ. Des équipes d’astreintes sont prêtes à intervenir en cas de difficultés sur le réseau.

Les transports se sont bien évidemment adaptés. Le réseau urbain a été maintenu en limitant à 10 personnes maximum présentes par bus. Toutefois, je constate qu’encore trop de personnes utilisent les bus pour « une promenade » ou pour faire des courses deux fois par jour. Ces pratiques doivent absolument cesser. Je rappelle que les réseaux de transport ont été maintenus avant tout pour permettre aux gens qui travaillent, et notamment les personnels soignants, de pouvoir continuer à se déplacer !

Les dispositifs d’aide alimentaire d’urgence, d’accueil de jour ainsi que l’Epicerie sociale sont maintenus avec toutefois des modalités de fonctionnement adaptées aux règles sanitaires.

Même si ce n’est pas un service direct du Grand Chalon, je voudrais aussi souligner la mobilisation de l’Espace des Arts qui, avec le soutien des couturières de la direction de la petite enfance, a produit 1400 masques en tissu. L’Espace des Arts accueille également depuis lundi, au sein de la résidence d’artiste du 9ème étage, des personnels soignants de l’hôpital qui ainsi, lorsque parfois ils habitent loin, peuvent dormir à proximité du centre hospitalier.

Un dispositif spécial a été déployé pour les enfants des soignants. On peut en savoir un peu plus ?

Nos équipes de la direction de la petite enfance ont mis en place ce service en 48 heures et je tiens à les en féliciter. Nous avons organisé l’accueil de 6 heures à 22 heures, au sein de deux structures petite enfance : à Chalon, la crèche Sainte-Marie et à Saint-Rémy la crèche Aquarelle. La première a été choisie pour sa taille et donc notre possibilité à multiplier le nombre de pièces pour avoir peu d’enfants ensemble (entre 4 et 6 maximum) et la seconde pour sa proximité avec l’hôpital. Nous accueillons aujourd’hui 15 enfants mais la charge pourrait augmenter dans les jours ou semaines qui viennent, sachant que nous pouvons proposer jusqu’à 54 places dans un premier temps.

Face à l’inquiétude des Grands Chalonnais, que leur répondez-vous ?

Il n’y a qu’un seul mot d’ordre : restez chez vous ! Plus le confinement sera respecté, plus nous serons en capacité de remporter cette guerre contre le coronavirus. Chacun doit comprendre qu’il a une part de responsabilité et nous avons tous un rôle à jouer dans le ralentissement de la propagation du virus. Je vois encore trop de personnes âgées dehors qui vont faire leurs courses tous les jours. Je les en conjure. Faites vos courses pour plusieurs jours et pas pour un jour. Quand c’est possible faites-vous livrer. La Ville de Chalon, qui est extrêmement mobilisée via son CCAS, et les autres communes aussi peuvent vous venir en aide.

 Il va falloir penser à l’après coronavirus, des pistes, des idées à évoquer du côté du Grand Chalon ?

Je crois qu’il faut éviter les mesures gadgets qui pourraient fleurir ici ou là. L’enjeu c’est d’être prêt pour soutenir la reprise. Je pense à plusieurs secteurs. Nos entreprises bien évidemment et je suis en contact à ce sujet avec la Présidente de Région. Je pense aussi au monde culturel et sportif car il faudra aider les structures à continuer à exister. Si nous voulons pouvoir à nouveau nous divertir, il faudra bien qu’il y ait des compagnies, des troupes, des artistes ou des équipes de sport ! Enfin, je crois qu’avec les Maires, à l’échelle du Grand Chalon nous aurons à coordonner nos efforts dans le cadre d’un véritable plan de relance local destiné à reprendre ou engager des travaux structurants à l’échelle de notre agglomération.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche