Grand Chalon

Pour Sébastien Ragot, «une rentrée responsable mais optimiste»

Ce mardi matin, le président du Grand Chalon rendait visite aux étudiants de l'IUT de Chalon-sur-Saône. À ses côtés, se trouvait également, Sébastien Ragot, vice-président de la collectivité territoriale en charge de l’enseignement supérieur. Interrogé par Info Chalon, il fait le point sur une rentrée particulière.

Mardi, à 9 heures 30, dans la délégation qui accompagnait Sébastien Martin, président du Grand Chalon, qui rendait une visite aux étudiants de l'IUT de Chalon-sur-Saône, figurait en bonne place, Sébastien Ragot, vice-président du Grand Chalon en charge de l'enseignement supérieur et maire de Givry.


Interrogé par nos soins, celui qui est également enseignant au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), celui qui se qualifie lui-même de «Givrotin pratiquant» nous livre ses impressions sur cette rentrée à nulle autre pareille.


«C'est une rentrée sous le signe de la satisfaction pour l'agglomération à deux titres. Le premier, c'est l'augmentation des effectifs qui a été souligné (Ndlr : ), qui montre l'excellent fonctionnement de l'IUT, qui montre son attractivité et puis, la deuxième chose, et ça, c'est un signe qui est favorable pour nos jeunes qui s'inscrivent dans des cursus intéressants — cursus qui ont des débouchés —, un signe favorable pour la structure dont on connaît l'image et la qualité et puis, c'est aussi un signal favorable, dans le contexte actuel qui est évoqué. On a des masques, on se parle à une certaine distance, les étudiants sont distanciés, on a six mois de recul par rapport à cette crise exceptionnelle. Il faut réagir, il faut être raisonnable, être responsable mais ça montre qu'on peut faire les choses en respectant les règles, et ça été très bien fait à l'IUT, on a vu, là, les gens sont distanciés. Je crois qu'il est très important d'avoir ce double repère. Oui, on fait des choses! Oui, il faut continuer d'animer! Oui, il ne faut pas tout arrêter! Oui, il faut mettre en place les manifestations! Il faut les faire de manière responsable, en appliquant les règles et le temps montre qu'on arrive à le faire. Ça se fait à l'IUT et c'est très bien!»


Ne cachant pas son satisfecit face à une rentrée réussie sur l'ensemble des établissements d'enseignement supérieur du Grand Chalon, ce dernier n'est pas tout à fait un inconnu pour l'IUT puisqu'il figure à son conseil.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche