Opinion de gauche

Cécile Untermaier, députée de Saône et Loire, interpelle le 1er Ministre et demande des signes d'apaisement au sujet des avocats

Monsieur le Premier ministre,

Près de 100% des barreaux sont en grève pour contester la réforme des retraites. Pour la deuxième foisen moins d’un an, avec la loi justice de mars 2019, ils subissent une réforme dont ils ne veulent pas. Et nous, nous avons besoin d’eux pour que la justice fonctionne en toute indépendance. Avant-hier à Caen, les avocats ont jeté leurs robes à terre. Hier, au TGI de Chalon, ils les ont pendues. Tous sont soutenus par les magistrats.

Le socle de retraite des avocats est actuellement de 1 400 € par mois. Après la réforme, ce montant tomberait à 1 000 €, alors que les cotisations doubleraient. Pourtant, il s’agit d’un régime largement excédentaire, sans un sou de l’Etat et qui participe à la solidarité, en versant chaque année 98 millions d’euros au système général.

Finalement, ce projet de loi n’a d’universel que la défiance et l’inquiétude qu’il génère. Cette profession, qui

défend la veuve, l’orphelin et l’étranger dans des conditions parfois compliquées et peu rémunératrices, doit être écoutée et entendue. Certes, la Chancellerie a fini par recevoir les avocats, mais aucune sortie de crise ne semble voir le jour, sauf à nous dire le contraire aujourd’hui.

Monsieur le Premier ministre, allez-vous enfin donner des signes d’apaisement à une profession audemeurant pacifique et dont nous devons entendre la colère ?

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche