Opinion

"Un sapin qui cache la forêt" pour l'Union Démocrate et Ecologiste de Bourgogne Franche-Comté

Depuis la fin des municipales, nous constatons tous les jours les dérives extrémistes des élus EELV,  qui sont dans une surenchère permanente.

Pour s’en convaincre, il suffit de regarder les premières actions des MAIRES EELV, suppression du traditionnel Sapin de noël à Bordeaux par son  maire EELV, remise en cause du tour France à Lyon  et du défilé » de la patrouille de France par le Maire EELV de Lyon.

Nous pouvons également constater certains de leurs propos par exemple la déclaration  d’Alice Coffin conseillére municipale de Paris EELV ; dixit.

« Ne pas avoir de mari m’épargne d’être violé, tuée , tabassée »

 

L’écologie mérite mieux que les extrémiste EELV. EELV a opéré une OPA écologiste sur tous les autre partis mais également certains corps de métiers comme les agriculteurs, rendant inaudible, invisible les comportements  écologistes des « non EELV ».

 

L’écologie rurale existe bien avant la naissance des Verts EELV et ceci passe désormais au second plan par rapport aux mesures extrémistes d’EELV.

L’écologie rurale c’est par exemple un poulailler composé de quelques poules  pour recycler nos déchets alimentaires familiaux. Est-ce EELV qui l’a inventé ? bien sûr que non, ceci existe depuis la nuit des temps, nous connaissons tous des familles qui recyclent leurs déchets sans pour autant être un adepte d’ EELV.

 

Les haies, les bocages   gâgent de notre  biodiversité existent depuis fort longtemps et dans la conscience collective on a l’impression que c’est les EELV qui en sont les défenseurs. Quel hold up , il faut rétablir la vérité ,depuis des siècles, ce sont les agriculteurs qui ont entretenus ces haies . En Europe le nombre de kilomètre de haies n’a cessé de diminuer depuis 1940 en proportions de la baisse du nombre d’agriculteurs. Personne n’a vu un  EELV remplacer un agriculteur pour effectuer l’entretien des haies.

 

Les premiers écologistes de France ne sont pas les élus EELV mais les agriculteurs qui au quotidien entretiennent des milliers d’hectares de terrain. Sans eux l’impact négatif sur la biodiversité serait conséquent.

 

Autre exemple frappant, EELV discrédite  les chasseurs à la moindre occasion . 

Qui régule les populations de sangliers sur nos territoires par exemple. Sans eux nous aurions des dégats considérables sur les cultures mais également sur les chiffres de la sécurité routiéres.

 Dernier exemple, EELV a de tout temps fustigé le nucléaire à fission et passe sous  silence le nucléaire   à fusion.

Ce nucléaire à fusion  ( source d’énergie inépuisable) est  l’énergie du futur pour 2050 d’après les experts . Jacques Chirac pourtant pas un écologiste de renom à le 30 juin 2005 annoncé que le site de Caldarache en France allait accueillir le site pour le projet ITER de fusion thermo-nucléaire.

Le combustible de cette nouvelle énergie est le deutérium présent dans l'eau de mer en quantité inépuisable , plus besoin d'uranium comme dans les centrales actuelles. Autre avantage plus de déhcets radioactifs sur des millénaires, aucun risque de fusion du coeur de la centrale comme à Fukoshima.

Par démagogie , EELV a passé sous silence au mieux ou discrédité cette nouvelle technologie.

La droite à son extréme, la gauche à son extréme et bien l’écologie a malheureusement la sienne.

Les socialistes se sont emparé de la question avec la social-écologie pour contrer l’extrémisme vert.

Une partie  minime de la droite essaye de faire émerger une écologie rurale modérée mais sont trop peu à le faire.

Il est urgent que la population et les élus   de tout bord  se rendent compte du clivage qu’il existe entre une écologie extrémiste EELV et une autre écologie plus rurale plus modérée.

 

Yoann Pimentel

Adjoint au Maire Savigny en Revermont

Coordinateur Régional Union des Démocrates et des Ecologistes

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche