Opinion

Un fidèle d'info-chalon.com lance un appel à s'interroger...

Suite à la détresse de la famille Emin, je me permets de reprendre une nouvelle fois la plume afin de mettre en avant mon indignation face à une situation qui n’a trouvé à ce jour aucune issue favorable... 

A cet instant, j’aimerais m’adresser à la classe politique… de droite comme de gauche ! Ma position demeure sans doute facile –certains la jugeront même populiste- mais le pouvoir n’est pas de mon côté alors tel un citoyen éclairé mais aussi désabusé, je vais chercher les consciences actives de cette ville, qui –je le crois- reste une cité populaire, solidaire et… tolérante.

 

Je ne discute pas les décisions de justice… mais je m’interroge et j’interroge également le bon sens… souvent –hélas- paradoxal ?

 

Le quartier des Aubépins est un quartier pauvre (j’ai grandi dans ce quartier) … Cette pauvreté qui fait baisser les regards gênés explique-t-elle le sort réservé à la famille Emin ?

Cette famille aurait-elle le même traitement si son visage usé par les angoisses et les intempéries jaillissait dans des quartiers plus « bourgeois » de Chalon ?

Je continue… 

La vie des enfants est-elle subitement une cause oubliée ? Je croyais que la République devait veiller sur ses enfants ? Et cette même République peut-elle accepter qu’un de ses élèves soit obligé de tourner des pages mouillées chaque soir pour faire ses leçons ?

Je continue…

Et le travail, richesse de notre nation…  Ne doit-il pas un jour récompenser l’effort, et l’envie de s’en sortir ? L’administration française n’a donc plus les moyens d’accélérer les choses ?

CHERS REPRESENTANTS DE NOTRE REPUBLIQUE, CHERS POLITICIENS… VOTRE « POUVOIR » PEUT CHANGER LES CHOSES… PROUVEZ LE !

En attendant, une famille reste en danger… ne fermons pas les yeux !

 

SYLVAIN MARCOU

(Simple citoyen) 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche