Politique

MUNICIPALES - Mourad Laouès de la liste «Bien vivre à Chalon 2020» présentait ses 6 mesures phares

Hier, en fin d'après-midi, Mourad Laouès et d'autres membres de la liste «Bien vivre à Chalon 2020» présentaient à la presse ses 6 mesures phares, pour les municipales. Plus de détails avec Info Chalon.

Lundi, à 18 heures, chez Baboüsh, Mourad Laouès et les membres de «Bien vivre à Chalon 2020» donnaient rendez-vous à la presse, présentaient les 6 mesures phares de la liste, en vue des municipales.


«Chalon est une ville qui a de nombreux atouts. Elle a du potentiel, mais aussi des faiblesses. Ses habitants y sont attachées mais s'inquiètent pour l'avenir», explique Mourad, «À première vue, Chalon aurait tout pour plaire. À ceux qui y vivent, comme ceux qui la visitent : un patrimoine historique attirant, une rivière superbe, une offre culturelle riche, des habitants accueillants».


«Mais notre ville de Chalon-sur-Saône n'est pas prête pour affronter les enjeux du 21ème siècle : climatiques, environnementaux, économiques et sociaux. Trop de Chalonnaises et de Chalonnais ont encore un rapport équivoque avec leur ville. Ils se sentent bernés par les promesses électorales, voire même abandonnés», prévient-il.


Ensuite, outre la tête de liste, tour à tour, Sabine Blondeau, porte parole de la liste, Nicole Estevenon et Véronique Bordereau, ont expliqué et détaillés le programme pour un Chalon écologique et solidaire, «où il fait bon vivre».

Voici les 6 mesures phares de la liste : 
— le besoin d’être rassuré sur le plan de l’emploi, sur fond de contexte économique morose ;
— le besoin d’avoir un bon cadre de vie : se déplacer facilement et en sécurité sans voiture, respirer un air sain, se rafraîchir en été et se chauffer en hiver, être entouré de nature en ville ;
— le besoin d’accéder à une alimentation locale saine ;
— le besoin de dignité, d’être considéré comme citoyen à part entière quel que soit le quartier. Le sentiment d’abandon est réel dans des domaines aussi variés que la culture, les services publics, la tranquillité publique...
— le besoin d’être écouté par les élus, de s’impliquer dans les choix politiques de la Ville. L’équipe municipale en place, malgré les promesses électorales, brille par son absence d’écoute. Les simulacres de concertation ne leur donnent pas la possibilité de contribuer à la conception et la mise en œuvre des politiques publiques.
— le besoin d’avoir accès à des services publics de qualité et de proximité. Le sentiment de dégradation de ces services publics est présent aussi bien chez les agents que chez les usagers.


Des points, qui sont le résultat «des échanges nombreux et fructueux avec les Chalonnais : rencontres, contributions sur notre plateforme collaboratives, ateliers de travails. Les Chalonnaises et les Chalonnais ont exprimé six attentes, auxquelles nous apportons des solutions crédibles et réalistes».


«Nous voulons valoriser ses atouts pour que ses habitants soient fiers de leur ville», précise Mourad Laouès.


Comme l'explique Véronique Bordereau, la liste compte également prendre un arrêté zéro pesticides et travailler avec les communes voisines pour le généraliser au Grand Chalon.


D'autres précisions sur le programme de la liste «Bien vivre à Chalon 2020» et interventions de ses membres, à venir sur Info Chalon.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche