Politique

REFORME DES RETRAITES : «On ne peut pas reprocher au Gouvernement tout et son contraire», estime Rémy Rebeyrotte, député de Saône et Loire

Communiqué :

On ne peut pas reprocher au Gouvernement tout et son contraire

Dans son avis consultatif concernant le Projet de Loi portant réforme des retraites, le conseil d’Etat écrit « qu’il aurait préféré un bouclage complet du projet de réforme au plan financier avant même le dépôt du projet et l’absence de recours aux ordonnances ». C’est bien ce que voulait faire le Gouvernement en insérant l’âge pivot dans la réforme et le fait de devoir, pour la majorité des retraités, partir à 64 ans s’ils souhaitaient bénéficier d’un taux plein.
Mais rappelons que c’est à la demande des représentants syndicaux que l’âge pivot a été retiré du projet de Loi au profit d’une conférence de financement qui se réunira pour la première fois jeudi prochain, rendra ses conclusions pas avant fin avril, ce qui impose le recours aux ordonnances.
Donc, pas de regrets : la démocratie sociale est à ce prix. Les partenaires sociaux auront à gérer le nouveau système universel par points. Il n’est pas choquant qu’ils aient souhaité être associé en amont à la question de l’équilibre financier du régime actuel et du prochain.
L’avis du Conseil d’Etat est simplement consultatif et il n’a pas pour rôle de se pencher sur la dimension politique du dossier, au sens noble du terme : faire vivre la démocratie sociale et la nécessité d’associer les acteurs de la Cité, en l’occurrence du Pays.

Rémy REBEYROTTE

Député de Saône-et-Loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche