Saône et Loire

Cuisery, « un village où il fait bon vivre »

Entre Tournus et Louhans, le village de Cuisery est bien connu des Chalonnais pour ses bouquinistes, sa qualité de vie et ses bords de la Seille. La nouvelle maire, Béatrice Lacroix-Mfouara, et Jany Chalot, adjointe à la culture, répondent aux questions d’Info-Chalon.

Qu’est-ce qui vous a poussée à vous présenter ?

Béatrice Lacroix-Mfouara
 : Mon engagement pour Cuisery ne date pas d’hier. Il y a 13 ans, j’étais déjà conseillère, puis adjointe. Je me lance dans ce premier mandat de maire en ayant conscience des responsabilités, toujours plus nombreuses, qui s’y rattachent. Je crois que j’ai cultivé très jeune la culture de l’engagement qui était une valeur familiale importante : dès l’âge de 17 ans, j’ai pris mes premières responsabilités au sein des scouts de France. Le scoutisme prône des valeurs essentielles : respect, solidarité, loyauté, responsabilité et engagement dans la société.

Quelle est votre idée sur le rôle de maire ?

Béatrice Lacroix-Mfouara
 : En un mot, faire le lien. J’ai un métier, ce qui ne permet pas d’être sur le terrain à tout moment, mais il revient au maire d’accompagner les projets, de s’appuyer sur les idées de son équipe, proposer des compromis, faire naitre une synergie des efforts de chacun pour assurer l’aboutissement de ces projets. Aucune étiquette politique ne peut prévaloir sur le bien-être des habitants et de la commune.  

Présentez-nous l’équipe municipale

Elle compte 19 membres (10 hommes, 9 femmes) pour 1 563 Cuiserotains. J’ai, pour m’épauler, 5 adjoints, avec une majorité de femmes. Il y a une continuité du mandat précédent, puisque 11 membres sont repartis dans cet engagement citoyen. C’est un signe que la motivation est restée intacte chez la majorité d’entre nous.

Bien sûr, nous nous attachons à la mixité de l’équipe, que ce soit en âge ou en profession. Cependant, il est difficile de trouver des femmes dans la tranche d’âge des 30-40 ans : les études ou le travail et les enfants en bas âge sont des réalités difficiles à concilier avec la disponibilité régulière d’adjoint. De la même manière, la classe ouvrière est peu représentée du fait des horaires de travail. Quand on fait les 3x8, il est difficile de prévoir ses plages de disponibilité. C’est un point regrettable. Pourtant, la motivation est bien présente ; certaines femmes m’ont dit qu’elles aimeraient s’impliquer dans quelques années, quand les enfants auront grandi. Ça, c’est positif !

Quels sont les atouts de Cuisery ?

Béatrice Lacroix-Mfouara
 : L’emploi, tout d’abord : Cuisery compte 1 400 emplois pour 960 actifs, c’est-à-dire que des Chalonnais ou des Mâconnais viennent travailler dans notre commune. La zone industrielle — notamment les abattoirs LDC, les entreprises de transport, la fabrique de repas, l’entreprise AgroBiothers (produits pour les animaux) — et tous les commerces créent de l’emploi. Je ne vais pas vous citer tous les commerces, mais nous disposons d’une petite surface, de boulangers, bouchers, pharmacie et bien d’autres.

Jany Chalot : On pourrait résumer cette liste par les mots de notre campagne « Cuisery, un village à vivre ». Ici, vous avez tout à disposition, sans prendre sa voiture : commerces, écoles, collège, sport et culture. J’ajouterais que c’est un coin où il fait bon vivre, il y règne beaucoup de douceur. Vous avez la nature avec les bords de la Seille, le camping (restauration, piscine et activités nautiques) et la halte nautique qui amène un tourisme fluvial, les chemins pédestres avec les chemins de Cluny qui passent par Cuisery… Sans oublier le patrimoine historique — l’église classée Notre Dame — et la culture, autre atout majeur de Cuisery, Village du Livre, le Centre Eden et la programmation de spectacles au Palace qui sera amplifiée !

Béatrice Lacroix-Mfouara : La mairie de Cuisery s’est dotée d’un service, le Centre d’animation culturelle et sociale, qui propose aux personnes en difficulté des permanences de la PMI, CAF, Mission locale, Pôle emploi, une aide aux devoirs et un accès facilité aux spectacles des scènes nationales de Chalon et Mâcon.


En ce qui concerne le volet santé, Cuisery est bien pourvu également : dentistes, infirmières, ostéopathes, psychomotricienne, orthophoniste…


Enfin, le tissu associatif est dense : Cuisery ne compte pas moins de 51 associations. Les infrastructures sont de qualité à Cuisery puisqu’elle était chef-lieu, avant la communauté de communes. Le sport y est bien représenté : nous disposons d’un gymnase — 2 équipes ont remporté des championnats de France — de centres équestres, aérodrome, club de foot…

Quelles sont les actions prioritaires engagées ou poursuivies par l’équipe municipale ?

Pour regrouper nos professionnels de la santé, nous finalisons un Espace santé qui devrait entrer en activité en décembre 2020 ou janvier 2021.

J’en profite pour annoncer que nous cherchons des médecins généralistes, le nôtre préparant son départ à la retraite.

Le respect de l’environnement se concrétise par des actions comme l’assainissement des eaux usées. Nous poursuivons les chantiers des mandats précédents dont l’objectif proche est que 90 % des eaux rejetées dans la Seille seront épurées. Développer les déplacements doux est un deuxième objectif environnemental de ce mandat.

La communication se renforce avec la réfection du site et la page Facebook. Une union des commerçants se crée pour regrouper tous les acteurs économiques de Cuisery.

Enfin, nous souhaitons développer l’habitat en vue des futurs habitants. La rénovation de la Grande-rue (celle des bouquinistes du Village du Livre), qui est classée aux monuments historiques, est un premier pas vers un dynamisme supplémentaire. C’est pourquoi nous avons fait l’acquisition, sous le mandat précédent, d’un immeuble ancien de cette même rue qui offrira une ouverture à d’autres possibilités, d’autres envies, en concertation avec les Cuiserotains.

Propos recueillis par Nathalie DUNAND
[email protected]

Dimanche 27 septembre : Foire Nature toute la journée, de 10 h à 18 h, 2 € l'entrée.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche