Société

Victime de rhino-pharyngite bénigne, les exemples d'enfants refusés par l’école se multiplient

C’est un déferlement de « nez qui coulent » et de « petites fièvres ». Depuis le début de la semaine, les cabinets de médecins généralistes et de pédiatres sont submergés de demandes de parents dont les enfants n’ont pas été acceptés à la crèche ou à l’école parce qu’ils présentaient ces symptômes, caractéristiques d’une rhino-pharyngite bénigne, mais possiblement annonciateurs d’un Covid-19.

lire l'article sur Le Monde 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche