Spécial Vins Côte Chalonnaise

VENDANGES - Un rendement en berne sur les rouges à Mercurey

C'est l'heure des vendanges. Du côté de Mercurey, les rouges devraient souffrir en terme de volume récolté.

Même si il est encore trop tôt pour l'affirmer puisque les premiers coups de sécateurs commencent à raisonner du côté de la plus grande appellation viticole de Bourgogne, il n'en demeure pas moins qu'à l'image de Jean-Luc Duvernay, propriétaire-récoltant du domaine de La Perrière à Mercurey, les grappes de Pinot noir s'annoncent morcelées. "On s'attend à un rendement sans doute en baisse de 30 % par rapport à une année normale" précise le patron des lieux. Une baisse significative liée aux conditions climatiques et bien évidemment au déficit d'eau enregistré tout au long de l'année du cycle de la vigne. Il sera question sur une année aussi particulière de prêter une attention extrême sur les questions d'acidité. Pas d'inquiétude majeure pour autant, avec l'importance de mener un tri assez exigeant, compte tenu de nombre de grappes présentant des fruits asséchés par les conditions climatiques. Côté cave, Jean-Luc Duvernay se veut plutôt confiant, avec des fruits qui devraient simplifier le travail de vinification. Parallèlement, il note des volumes sensiblement différents en fonction des parcelles et de leurs topographies, distantes pourtant de quelques centaines de mètres mais aussi l'importance de s'interroger sur de nouvelles méthodes de culture afin de faire face à des conditons climatiques toujours plus compliquées.  L'heure est désormais à la vendange ... 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche