Sud de l'agglomération

Saint-Loup-de-Varennes a commémoré le 101ème anniversaire de l’armistice de 1918.

Le 11 novembre, la commune a célébré la fin de la Grande Guerre et a rendu hommage à tous les soldats morts pour leur pays.

A 9h30, les habitants se réunirent sur la place de la mairie. La fanfare de Sevrey ouvrit le cortège. Les sapeurs-pompiers du CPI de Saint-Loup-de-Varennes et de Varennes-le-Grand défilaient derrière. Les anciens combattants et les élus les suivaient.

Plusieurs générations assistaient à la cérémonie organisée devant le monument aux morts. 

Tout d’abord Fabrice Chevillard, chef de corps et adjudant-chef du CPI, promut au grade de 1ère classe quatre sapeurs-pompiers : Calypso Gaudeneche, Florian Dias Alves, Paul Coulon et Adrien Chevillard.

Puis les personnes présentes virent les noms inscrits sur le monument. Elles levèrent leur regard sur le coq français veillant sur un casque. 

Cyrielle Crelier, la fille de la 3ème adjointe au maire, lut le discours de l’U.F.A.C. L’assistance fut émue par ces mots qui honoraient le courage des militaires fauchés par la mort. Rappelons, qu’à Saint-Loup-de-Varennes, l’Union fédérale des anciens combattants perpétue le souvenir des soldats disparus, grâce au travail actif de son président Lucien Loudot, de son secrétaire Serge Gauthier et des adhérents. 

 

Ensuite le maire, Francis Debras, transmit le message de Mme Darrieussecq, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées. Il confirma qu’en ce jour toutes les générations, unies et solidaires, se rassemblaient et se recueillaient. En effet la Nation n’oublie pas ses enfants tombés au champ d’honneur, sur tous les fronts. Il ajouta que, depuis 2012, « chaque 11 novembre est aussi l’occasion d’honorer toutes les filles et les fils de France qui, dans tous les conflits, hier comme aujourd’hui, ont accompli leur devoir jusqu’au don suprême. »

Une gerbe fut déposée pour tous ces jeunes tombés au champ d’honneur. Puis des bouquets de fleurs furent placés sur 4 tombes situées près de l’église.

A plusieurs reprises, les sapeurs-pompiers firent une haie d’honneur afin d’exprimer leur profond respect pour ces jeunes soldats morts pour leur pays.

A la fin de cette commémoration, un vin d’honneur fut offert dans la salle des fêtes. 

Lundi, les personnes présentes prouvèrent qu’elles n’oubliaient pas les jeunes gens qui se sont sacrifiés pour la France. Elles savaient que ces personnes avaient lutté pour la liberté des futures générations.

 

 

 

P.REGENET

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche