Varennes le Grand

Un pari réussi pour la troupe du théâtre de Varnes avec « Petite journée en HP » !

Le 23 novembre, à Saint-Loup-de-Varennes, les spectateurs ont plongé dans l’univers psychiatrique grâce au talent des comédiens varnois.

En neuf scènes, cette comédie de Frédéric Déchelotte suit le vécu de trois patientes internées en hôpital psychiatrique. Elisa, naïve et infantile, est une fan de téléréalité. L’amnésique Arielle ne parle qu’avec des accents étrangers. Constance, la dernière arrivée, présente un trouble dissociatif de la personnalité. Cette bourgeoise tantôt coincée, tantôt mégère délurée, vient semer le trouble dans l’établissement. Le directeur, le docteur et la secrétaire voient ainsi leurs habitudes et leur vie bouleversées.

Les sept comédiens ont fort bien joué ces personnages attachants et haut en couleur : Annie et Gérard Aluze, Joëlle Berthod, Marie-France et Christian Lagrange, Nathalie Morandet et Catherine Obozil.

Sophie Mère, la metteuse en scène a fait un choix audacieux mais éclairé. En effet, les comédiens ont su mettre leur talent au service de cette pièce subtile. En régie, le jeune Thomas Bourillon a bien maîtrisé les jeux de lumière pour mettre en valeur l’enchaînement des actions. 

L’auteur, Frédéric Déchelotte, était présent dans la salle. À la fin de la représentation, il a pris la parole. Il expliqua que c’était un honneur de voir sa pièce ainsi jouée. Il semblait très ému quand il remercia la troupe de Varnes.

Cette comédie a bien diverti le public mais les différents niveaux de lecture ont aussi amené les spectateurs à réfléchir.

 

 

P.REGENET

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche