Chalon sur Saône

'EXIL', de superbes illustrations servies par un texte poignant !

Venez rencontrer Jean-Marie Minguez (scénario, dessin) qui fera le déplacement à Chalon-sur-Saône. L'interview et l'avis d'info-chalon.com...

"«Exil » est un récit qui nous plonge dans le destin de ces hommes qui ont fui la dictature de Franco pour se réfugier en France, où ils furent entassés dans des camps qui servirent ensuite pour les tziganes et les juifs pendant la seconde guerre mondiale. Un récit puissant et finalement très actuel." 

L'interview : 

Jean-Marie Minguez, pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Après des études infructueuses dans le commerce, je me suis vite réorienté vers l’infographie et la mise en page. Mais, pour ma vie actuelle, je suis illustrateur et auteur de BD depuis 2003, autodidacte. J’ai dessiné des albums chez Soleil (Le Grimoire de Féerie), chez Lombard (Carabosse) et chez Vents d’Ouest avec Exil, parmi quelques collectifs. J’ai également illustré quelques jeux de société comme Mr Jack Pocketle Fantôme de l’Opéra ou Mare Nostrum. Par ailleurs, on me commissionne régulièrement pour de l’illustration plus axée pub et communication institutionnelle… Depuis un an, je m’essaye à la peinture, à l’acrylique d’abord, puis à l’huile plus récemment… Bref, je suis un peu touche-à-tout… 

Dans quelles circonstances avez-vous rencontré Fabuel, votre co-scénariste ?

À l’époque, nous vivions tous les deux en Bretagne et à force de se croiser sur des festivals de BD locaux, nous avons été amenés à parler de nos origines communes. Nous avions tous les deux envie de travailler sur un projet qui traiterait de l’exil républicain espagnol. De fait, il nous a paru naturel de collaborer sur ce projet qui est devenu Exil.

Pourquoi avoir choisi le Noir & Blanc pour 'EXIL' ?

Ce ne fut pas tant un choix qu’une direction proposée par l’éditeur. Au tout début, le projet devait mêler nos deux histoires familiales et devait être en couleurs. Nous étions en pourparlers avec Glénat (qui éditait les albums de Fabuel à cette époque), mais pour plein de raisons, la mayonnaise ne prenait pas. Nous avons décidé d’axer le récit sur mon histoire familiale et il y eut comme un premier déclic au niveau graphique. Peu après, Glénat nous a proposé la collection Intégra chez Vents d’Ouest (édition du groupe Glénat), collection qui contient des albums en noir et blanc exclusivement. En retirant la couleur, j’ai introduit le rendu en niveaux de gris à l’aquarelle, et nous avons alors tous été convaincus que c’était la bonne mixture. Cela a été un véritable challenge plus qu’une contrainte et je pense que cela contribue fortement à l’ambiance particulière de l’album…

Lors de vos séances de dédicaces, quels retours les lecteurs vous font-ils ?

Je rencontre surtout des lecteurs curieux et enthousiastes ! C’est une période dont on parle finalement assez peu, de manière générale, (peut-être un peu plus ces dernières années) et ce n’est pas au programme scolaire (alors que les camps étaient sur le territoire français…). Souvent, les lecteurs sont comme moi, des petits-enfants de réfugiés espagnols qui s’intéressent à l’histoire de leurs ancêtres… Ma rencontre la plus frappante eut lieu pendant une dédicace à la maternité Suisse d’Elne. À un moment, je vois 2-3 personnes s’approcher avec un monsieur assez âgé, une des personnes qui l’accompagnaient me dit que ce monsieur était dans le camp d’Argelès, qu’il était enfant à l’époque… Je le regarde... 

Je suis frappé ! L’impression de voir mon grand-père, même gabarit, même visage marqué par les épreuves de la vie. Serrage de main bien franc… pas un mot, mais le sourire de la reconnaissance de son côté et une grosse émotion intérieure ainsi qu’un respect immense du mien. Cela a duré quelques instants, mais ce fut très intense. Un souvenir pour la vie.

L'avis d' info-chalon.com : « Henri Fabuel (scénario) et Jean-Marie Minguez (scénario et dessin), tous deux d'origine espagnole, signent là une BD percutante ! Cette histoire commune, celle d'aïeux qui quittent l'Espagne de Franco, ils la racontent avec beaucoup de justesse, sans pathos, comblant, de par un scénario efficace, le "récit empli d'approximations et de raccourcis" de la grand-mère de l'un des auteurs d’Exil et qui sert de base à cette histoire, odyssée humaine et déchirante sur les routes de l'exil. S'en dégage beaucoup d'émotions ; les illustrations en N&B sont tout simplement magnifiques et viennent faire écho à un texte tout aussi saisissant. » SBR

Jean-Marie Minguez viendra le mercredi 21 mars, de 15h à 18h30, à la librairie spécialisée L'Antre des Bulles, à Chalon-sur-Saône, pour Exil, ses Artbooks et ses jeux de société. 

Propos recueillis par SBR - Photo portrait transmise par Jean-Marie Minguez, crédit photo : Rebecca Paulin  

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche