Givry

Pascal Moine, un boucher givrotin passionné par son métier, coordinateur du 8ème concours des apprentis bouchers

Depuis 7 ans, l’Institut Charolais, la Société d’Agriculture de Charolles et le Syndicat des Bouchers de Saône-et-Loire organisent le concours des apprentis bouchers dans une épreuve de présentation de vitrines de boucherie. Ce concours a lieu dans le cadre du Festival du Bœuf Charolais programmé cette année, les 3 et 4 décembre 2016. Pascal Moine de la boucherie Au tendre Charolais à Givry en est le coordinateur et souhaite vous donner l’envie de venir y faire un petit tour !

Si le concours de vitrine s’inscrit pleinement dans le programme du Festival du Bœuf, les objectifs d’un concours à destination des apprentis bouchers sont triples.

Mettre en avant la profession de boucher
Le métier d'artisan boucher est un métier indépendant, ancré dans la tradition gastronomique. Le secteur de la boucherie offre de réelles perspectives d'évolution, pouvant aller jusqu'au statut de chef d'entreprise.

Le concours permet de mettre en avant un métier manuel, exigeant, qui nécessite une connaissance accrue de la viande. C’est aussi un homme de relation qui conseille et oriente ses clients sur le choix des morceaux et la façon de les cuisiner.

Encourager les jeunes à s’orienter vers ce métier
Le secteur recrute, mais attire peu de candidats. Le concours de vitrines permet de montrer la dynamique des jeunes et leur intérêt pour ce métier. C’est aussi un moment d’échange et de partage avec le grand public qui assiste tout au long du concours au travail des apprentis.

Promouvoir les centres de formation et les maîtres d’apprentissage
Alliant formation théorique en CFA et pratique en entreprise, l’apprentissage permet à des jeunes d’acquérir une véritable expérience professionnelle avant de rentrer dans la vie active.
Cette étape est essentielle pour mettre en avant les qualités bouchères des animaux et ainsi valoriser tout le travail de la filière viande.

Un concours d’envergure européenne
Avec quinze établissements de formation participant en 2015 dont trois écoles Suisse, les organisateurs souhaitent cette année passer un nouveau cap en élargissant la participation à l’ensemble des CFA de France et aux écoles de deux ou trois pays limitrophes. L’objectif est d’atteindre plus de vingt participations dont plusieurs délégations étrangères. L’attrait des écoles participantes, la présence du Meilleur Ouvrier de France 2015 Romain Leboeuf est la preuve que ce concours est de haut niveau et qu’il représente un très bon challenge pour les jeunes en formation et permet de mettre en exergue leurs talents et savoir-faire.

 ‘’L’apprentissage est essentiel. Au cœur du Festival du Bœuf, il est important de mettre en valeur le savoir-faire des bouchers, des apprentis et des maîtres de stage. C’est aussi l’occasion de promouvoir le travail considérable des CFA qui s’occupent de former nos jeunes. Ma satisfaction est de voir de nombreux bouchers présents sur ce concours et qui achètent des bêtes magnifiques issues du travail et de la compétence des élevages charolais.’’ Christian LE LANN Président de la Confédération Française de la Boucherie, Boucherie-Charcuterie, Traiteurs

Le déroulement du concours de vitrines
Deux apprentis par centre (en 2ème année de CAP) devront confectionner une vitrine de boucherie à partir de la viande et des décors :

Epaule de jeune vache (environ 30 kg), côte de bœuf, flanchet, queue de bœuf, 2 kg de barde

Décors : papier, légumes divers (citron, poireaux, carottes...)

Chaque Centre devra présenter une vitrine constituée de viandes préservant les différents modes de cuisson.
A l’issue du temps jugé nécessaire soit 4H30, le jury, composé de professionnels et de consommateurs, effectuera le classement. Celui-ci sera réalisé en fonction de la qualité de la découpe et de la présentation.

Tous les candidats seront récompensés lors de la remise des résultats dimanche 4 décembre 2016 à 14h.

CJ

Météo locale

Recherche

Mode et beauté