La force Sentinelle renforcée en Saône et Loire

Avec une présence accrue à Chalon sur Saône, Mâcon et Tournus. Tous les lieux publics seront particulièrement surveillés. Les explications d'info-chalon.com.

Le Plan Vigipirate ayant été relevé d'un stade et placé en alerte attentat, la force Sentinelle est passée sur le terrain de 3000 à 7000 militaires. Une présence accrue qui se matérialise aussi en Saône et Loire, avec notamment un renforcement sur les villes de Chalon sur Saône, Mâcon et Tournus. Ce vendredi, c'est en présence de Jean-Jacques Boyer, Sous-Préfet de l'arrondissement d'Autun, du Lieutenant-Colonel Ronan Cottin délégué militaire départemental et de Bertrand Pic, commissaire de police de Chalon sur Saône que le dispositif a été présenté à la presse. 

Une présence renforcée notamment autour des établissements scolaires, pour les heures d'entrée et de sortie, des lieux de cultes, des gares et autres lieux publics. Les "unités alpines" reconnaissables à leur uniforme ont été formées spécifiquement pour cette situation anti-terrorisme, a rappelé le lieutenant-Colonel Cottin, alors que les militaires bénéficient du soutien logistique de la caserne Carnot à Chalon sur Saône. 

Les hommes déployés sur le Chalonnais seront en contact radio permanent avec les officiers de police judiciaire de Chalon sur Saône. Les policiers de la Brigade Anti-Criminalité étant également mobilisés dans le cadre du renforcement de Vigipirate. Bertrand Pic a rappelé que ses fonctionnaires de police sont classés en unité de 2e niveau, "et sont habilités à aller au contact en cas d'attaque terroriste en attendant les unités du RAID ou du GIGN. Ils sont équipés et formés en conséquence".

Un déploiement de forces sur le territoire dont la date limite n'est pas encore connue et qui dépendra de la situation ont répondu les autorités. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche