Mise en conformité du Parc aux daims des Prés Saint-Jean à Chalon-sur-Saône

Ce matin, le maire de Chalon-sur-Saône s'est rendu au Parc aux daims des Prés Saint-Jean qui vient d'être mis en conformité. Plus de détails avec Info Chalon.

Ce jeudi 26 novembre, à 9 heures, le Parc aux daims des Prés Saint-Jean recevait la visite du maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, et de son adjointe en charge des espaces verts et du développement durable, Évelyne Lefebvre.


En 2018, un courrier émanant de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) a mis en avant des défauts de conformité du parc à daims.


Tenant compte des observations de la DDPP, un plan de travaux de mise aux normes a donc été établi par la municipalité sur les années 2018 à 2020, avec poursuite sur 2021, pour un montant total de 121 455 euros sur 4 exercices.


Ainsi, en 2018, un couloir d'accès (mise en sécurité) a été créé et il a été question du changement de 2 portails jugés vétustes, pour un montant de 26 400 euros. L'année suivante, un corral de reprise a été créé pour 29 900 euros ainsi qu'une clôture et la pose d'un portail pour l'étanchéité de la parcelle et du corral de reprise pour 5 500 euros. 11 arbres ont également été plantés sur la grande parcelle du parc pour 680 euros, ce à quoi on doit ajouter 1275 euros de fournitures, le tout pour 150 heures de main d’œuvre.


Cette année, conformément à la 3ème phase de mise en conformité de ce sanctuaire de la vie animale dans la Cité de Niépce, on a procédé à la création et la pose d'une cage de contention à l'intérieur du corral de reprise, pour la somme de 21 900 euros, et une dalle a été créée en vue de l'installation d'une cabane pour des moutons d'Ouessant mâles et femelles, prévue pour 2021, pour la somme de 23 000 euros. Une opération estimée à 12 800 euros.


Pour l'heure, le Parc des daims compte environ 50 daims (Dama dama), 9 cerfs élaphes (Cervus elaphus), soit 4 mâles et 5 femelles, 2 cerfs sika (Cervus nippon) et 17 moutons d'Ouessant.


Concernant l'alimentation des animaux, il faut savoir que le service des espaces verts récupère des légumes impropres à la consommation dans différentes structures présentes sur Chalon-sur-Saône, à savoir Monoprix, Carrefour Chalon Nord, le Jardin Lamartine, l'épicerie sociale et les jardins solidaires.


Les animaliers vont récupérer la marchandise au sein de ses établissements. Ces légumes sont ensuite triés et stockés dans une chambre froide présente au Parc Georges-Nouelle par leurs soins.
L'ensemble du foin et de la paille nécessaire provient du partenariat avec les agriculteurs qui sont liés à la ville via une convention.


Ce sont environ 40 hectares de parcelles d'espaces verts qui sont fauchés par les agriculteurs qui redonne à la municipalité 20 % du foin bottelé.

 

(Crédit photos @Ville de Chalo-sur-Saône)

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche