La Banda Desperados s’adapte aux conditions pour répéter

Des répétitions par visioconférence et par pupitres, une façon de s’entretenir mais qui ne vaut pas l’harmonie d’un travail collectif dirigé pour se produire en concert ou dans des prestations publiques.

Pour sa prise de présidence, Florence Cottier, succédant à Laurent Balaguer, a eu à régler l’arrivée d’un nouveau chef, Yoann Combemorel mais aussi le fait d’un retour à un confinement et au couvre-feu, pas facile pour des musiciens de pouvoir répéter et surtout mettre en place un nouveau répertoire. Nous sommes allés à la rencontre de la Présidente pour faire un point sur la situation actuelle et pour l’avenir, si une éclaircie s’annonçait.

Sur la situation Florence Cottier est très claire dans ses propos : » C’est une année très compliquée que nous avons vécu en 2020 et que nous entrevoyons pour 2021.  Il nous a fallu gérer l’association en tenant compte des annulations de certaines prestations et pour cette année qui s’annonce nous marchons un peu à l’aveugle. Nous avons encore des annulations annoncées mais aussi des possibilités de prestations externes qui restent liées aux conditions éventuelles qui sont ou seront imposées. Les organisateurs ne peuvent pas prévoir et bien souvent ils font l’impasse pour 2021, cela nécessite une mise en place au préalable à la manifestation. Pour les différents carnavals auxquels nous participons, nous nous adapterons en fonction des demandes. De toute évidence cette situation a impacté notre budget de fonctionnement.»

Le Festival Bodeg’art en 2022

Il est vrai que la Banda Desperados elle aussi est tributaire de ses propres manifestations. Pour exemple son excellent Festival Bodeg’Art se réduira en une soirée-repas musicale le samedi soir. Il n’est pas possible de construire un programme et mettre en place la structure d’un tel Festival dans les conditions actuelles : «  Nous reporterons nos efforts sur l’année 2022 cela nous permettra de voir plus clair, de contacter des musiques pour construire le programme et surtout d’aller à la recherche des financements nécessaires. »

Dans la nébuleuse 2021 il y a cependant une date qui apparait, celle du samedi 17 avril et dimanche 18 avril, sous réserve de la situation. Ce week-end permettra d’entendre la Banda Desperados en concert le samedi et de participer au loto le dimanche.

Un nouveau chef 

Une situation qu’il a fallu gérer également avec un changement de chef et ce juste avant la mise en place du confinement de novembre 2020. Le choix s’est porté sur Yoann Combemorel, un musicien du Conservatoire de Chalon qui a travaillé avec Philippe Camberlin et qui est sous un contrat de type CDD auprès de la Banda Desperados :  « C’est une solution qui nous permet de travailler, de répéter ou essayer de répéter toutes les semaines par visioconférence. Nous travaillons pupitre par pupitre mais ce n’est pas facile avec les décalages de sons. Nous n’avons pas le même ressenti, cela nous permet toutefois de dégrossir une partition et de préparer notre concert. » 

Prêt pour reprendre

La Banda Desperados garde le moral cependant puisque deux musiciens ont rejoint le groupe, un clarinettiste de 11 ans et une clarinettiste adulte, sachant que la porte est toujours ouverte à tous les musiciens désireux de vivre de cette musique festive et de bon niveau musical. Pour la président Florence Cottier sa conclusion est là aussi très claire : « Nous sommes tous prêts à reprendre nos instruments. La motivation est là et l’on à hâte que tout cela se décante pour à nouveau aller nous faire entendre et donner du plaisir aux gens à Châtenoy-le-Royal comme ailleurs. » 

JC Reynaud

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche