Avec le soutien de la Mission locale, Mathias décroche une embauche en CDI

C’est grâce à sa persévérance et à l’accompagnement de la Mission locale du Chalonnais que Mathias Retory décroche une embauche en CDI.

Lorsque Mathias Retory quitte la Martinique, c’est pour rejoindre sa sœur, domiciliée à Messey-sur-Grosne, vers Buxy. Nous sommes en 2013, le jeune homme essaie de trouver du travail et fait différents petits jobs saisonniers. La région offrant ses trésors, c’est tout naturellement vers les vendanges qu’il se tourne.

Mais trouver un emploi fixe n’est pas chose facile, malgré la volonté de prouver ses efforts. Sur le conseil de sa sœur, il contacte donc la Mission locale du Chalonnais.

« Franchement, ça a été une super idée de les contacter ! Ça m’a beaucoup aidé », avoue Mathias. 

La Mission locale du Chalonnais accompagne les jeunes de 16 à 25 ans dans leurs parcours d’insertion professionnelle et sociale. Chaque demandeur a un conseiller référent qui construit avec lui son parcours vers l’emploi.

Mathias rencontre une conseillère, Dominique Petitjean, qui sera sa référente à la Mission locale du Chalonnais et l’accompagnera dans son parcours professionnel. Une aide qui portera ses fruits, et quels fruits ! De belles grappes juteuses, bien bourguignonnes !

« J’avais déjà travaillé pour Didier Bernard, directeur de l’EARL des Forges à la Boutière, près des Filletières. Mais la conseillère de la Mission locale m’a beaucoup aidé : j’ai pu accéder à une formation en viticulture puis travailler à l’essai pendant 3 mois. Ensuite, j’ai signé un Contrat Jeune Avenir de 3 ans avec le même patron. Madame Petitjean venait faire un point régulièrement, ça m’a boosté. »

Mathias est un jeune qui « en veut » comme on dit. À l’issue de ce contrat, Didier Bernard l’embauche en CDI.

« Tout salaire mérite boulot », commente Mathias. Par cet aphorisme inversé, le jeune homme rappelle que l’aide porte ses fruits si le jeune est impliqué : « Il faut aussi vouloir réussir par son travail », assène-t-il.

Mathias aime son travail. Il loue même, de son côté, 70 ares de vignes qu’il entretient. « Actuellement, je prépare une VAE (Validation des Acquis par Expérience), ça ouvre encore plus de portes. » Ibrahima Bathily, directeur de la Mission locale du Chalonnais, l’accompagne sur ce projet.

Souhaitons à Mathias Retory tout le succès qu’il mérite !

Nathalie DUNAND
[email protected]

Site de la Mission locale du Chalonnais :ici

 

Annonces

Pub UBFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche